Coopération militaire Burkina-France : « Historique et exemplaire » selon le Gal Moïse Miningou

954 0

La hiérarchie militaire a reconnu et salué le mérite des coopérants français dans la lutte contre le terrorisme au Burkina. En fin de mission au «Pays des Hommes intègres », trois militaires français ont reçu des décorations en guise de remerciement pour le travail abattu aux côtés de leurs frères d’armes burkinabè.

Une décoration au rang d’officier de l’ordre de l’étalon et deux autres au rang de chevalier de l’ordre de l’Etalon ont été remises respectivement au Lt-Col Dominique Chanson, au Col François et au Lt-Col Guillaume Puppo pour le service rendu à tout le Burkina à travers la coopération militaire entre le Burkina Faso et la France.

Ils ont participé à des opérations de sécurisation, de libération d’otages et à la coordination d’interventions au Burkina. Un mélange qui permet au Chef d’État-major des Armées, le Gal Moïse Miningou d’affirmer que « la coopération militaire entre le Burkina Faso et la France est historique et exemplaire ». Selon ses dires, la mise en place d’un « partenariat stratégique » est primordiale pour venir à bout de la menace terroriste.

« Dans ce combat, le Burkina n’est pas seul. Il a des partenaires fiables sur qui compter », a ensuite souligné le général de brigade, Moïse Miningou. Sur le séjour de ces soldats français au Burkina, le chef des armées a relevé une mission accomplie avec rigueur et professionnalisme tant sur le côté professionnel qu’humain. Des aspects qui ont rendu la collaboration de ces hommes « précieuse ».

Le Lt-Col Dominique Chanson recevant sa décoration des mains du CEMGA Moïse Miningou

« Nous avons vécu pendant ces trois années, une période intense »

Cette reconnaissance du Burkina pour la collaboration durant ces trois années est bien reçue par les récipiendaires. « Pour nous, c’est un honneur immense d’être décorés. On a également une grande fierté et une satisfaction d’avoir apporté notre pierre à cette coopération militaire »,  a laissé entendre l’attaché de défense en fin de mission, le Lt-Col Dominique Chanson. Pour lui, cette collaboration s’effectue entre des frères d’armes.

A titre illustratif, le Chef d’État-major Général des Armées a souligné que pendant longtemps, l’évacuation des blessés au front était faite par les hélicoptères de l’armée française. Chose rendue possible selon ses propos grâce à l’accompagnement des coopérants. Ces derniers ont aussi fait un tour d’horizon des évènements qui ont marqué le Burkina ces dernières années.

« Nous avons vécu pendant ces trois années, une période intense », a indiqué le Lt-Col Dominique Chanson. Une situation qui a resserré encore plus la coopération militaire selon ses dires.

Basile SAMA

Burkina 24

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *