Lutte contre la Covid-19 : Un crieur public sensibilise dans les marchés et Yaars de Zorgho

1420 0
ECOUTER
Voiced by Amazon Polly

Malgré le faible taux de contamination et la levée de certaines mesures restrictives de libertés, la coordination du projet ” Anw ka kêlê” (Notre combat en langue Dioula) ne baisse pas les bras. Dans sa dynamique de sensibilisation afin de permettre au Burkina Faso d’éviter le pire, un crieur public a été mis à contribution pour sensibiliser les usagers des marchés et yaars de la ville de Zorgho.

Depuis l’apparition de la maladie à coronavirus en mars dernier au Burkina Faso, des volontaires du Réseau des Clubs RFI (Radio France Internationale) ont été mis à contribution pour soutenir les efforts des autorités sanitaires du Burkina afin d’éradiquer cette pandémie du pays des Hommes intègres. La stratégie adoptée par ce réseau, dans ce projet dénommé “Anw ka kêlê” est la sensibilisation de proximité. En contact avec la population, ils appliquent le gel hydroalcoolique pour faire respecter les gestes barrières simples.

Ce mardi 16 juin 2020, jour de Marché à Zorgho, ville située à 120 km de Ouagadougou, les volontaires de l’Association Sagl-Taaba du Gaanzourgou, partenaire du club rfi dans cette lutte contre la Covid-19 ont envahi marchés et yaars de la ville. Fait marquant de cette sortie, le rôle joué par Alassane KOANDA dit Gouda, crieur public et beaucoup apprécié par la population de par sa qualité à transmettre le message. Son mégaphone en main, orienté vers des cibles bien indiquées (marchands et marchandes), Gouda comme on le surnomme, reprend les messages clés en langues nationales : le lavage des mains au savon, l’application de gel hydroalcoolique, la distanciation sociale et le port de cache-nez.

L’objectif étant de sensibiliser les populations sur l’existence réelle de la maladie, les mesures barrières à observer à travers l’application de gels hydroalcooliques (pour faire respecter les gestes simples d’hygiène dans le but d’un changement de comportement, pour la lutte contre la Covid-19), la distribution de cache-nez, de flyers et d’autres outils de communication tels que les affiches A3.

Pour cette action de ce 16 juin, un accent particulier a été mis sur ce crieur public afin de mesurer l’impact de la sensibilisation. Plus de 2000 personnes ont été touchées par cette action dans les lieux publics tels que les marchés.

Une action bien appréciée d’ailleurs par les autorités communales qui, par les voix du Secrétaire Général du Haut-commissariat et celle de la mairie, Ludovic SANOU, ont encouragé les initiateurs et les volontaires. Pour les deux autorités qui ont reçu la délégation venue de Ouagadougou dans le cadre de cette campagne de sensibilisation, “même si la tendance est en baisse, il est plus qu’important de maintenir la veille et de sensibiliser les populations.”

En rappel, “Anw ka kêlê” est un projet mis en œuvre par le Réseau des Clubs RFI du Burkina avec le soutien financier du Centre de crise et de soutien du ministère français des Affaires étrangères de l’Europe et le partenariat de France Médias monde. Ce projet qui couvrira 11 zones du pays, notamment les villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Boromo, Houndé, Zorgho, Manga, Kongoussi, Dédougou, Banfora, Sindou/Orodara et Saponé, s’étendra sur 7 mois à compter du mois de mai 2020. Ainsi, 65 jeunes volontaires des Clubs RFI/Burkina sillonnent les différents quartiers des 11 villes concernées pour cette campagne de sensibilisation depuis le 1er mai 2020 à travers son slogan “J’accepte, je me protège, je protège!”.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Communiqué Fiscalité

Posté par - 01/02/2020 0
Appel a candidatures pour le recrutement d’auditeurs pour le certificat professionnel en Hscallte. 👉 Suivez ce lien pour télécharger le…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *