Burkina Faso : Houndé Gold Opération outille ses employés sur le dialogue social

70 0
ECOUTER

Houndé Gold Opération (HGO) a organisé du 17 au 19 juin 2020, une séance de formation à l’endroit des délégués du personnel, des délégués syndicaux, des travailleurs membres du Comité de sécurité et de santé au travail, et des employés des ressources humaines de la société minière. « Relations professionnelles et dialogue social : Dilemmes, droits et devoirs des parties », tel a été le thème retenu pour cette séance de renforcement de capacités.

« De coutume, on dit ‘’diviser pour mieux régner. Nous on dit plutôt, ‘’ regrouper pour mieux diriger’’ », a indiqué Boureima Moné, Directeur adjoint des Ressources humaines de Houndé Gold Opération pour justifier la tenue de cette formation à l’endroit d’une trentaine de travailleurs de Houndé Gold Opération (HGO), filiale du Groupe Endeavour Mining.

C’est faisant application de ce principe, ‘’ regrouper pour mieux diriger’’, que le Groupe Endeavour Mining a décidé de réunir les acteurs principaux qui gèrent au quotidien, la vie d’entreprise à Houndé Gold Opération, notamment les délégués du personnel, les délégués syndicaux et l’administration autour d’une table pour mieux échanger et renforcer les capacités des uns et des autres. « On a décidé de s’unir pour faire un à travers le management participatif pour aller de l’avant », a insisté Boureima Moné.

Partant, du 17 au 19 juin 2020 à Ouagadougou, le cabinet Tabgha Consult, en collaboration avec la Direction régionale du travail et de la protection sociale, s’est attelé à outiller les participants pour l’application des dispositions législatives et réglementaires sur les relations professionnelles.

Des modules sur les droits et devoirs des parties dans l’exécution et la rupture des relations de travail, les conflits du travail et leur procédure de résolution, la négociation sociale, et le dialogue social ont été dispensés lors de cette séance de formation pour aider les différents acteurs à transcender les mésententes. « Il peut y arriver des moments d’incompréhension comme dans toute relation humaine. Il y en a eu, mais fort heureusement, nous avons trouvé des terrains d’entente. Nous avons trouvé la compréhension mutuelle. Et cette formation d’aujourd’hui milite pour cela », soutient Adama Soro, Directeur national du Groupe Endeavour Mining.

Dans la pratique, la formation s’est tenue sous forme d’atelier avec des exposés thématiques suivis d’études de cas en groupe, de travaux et des restitutions en assemblée plénière. Ce qui, de l’avis de Melchir Zoungrana, juriste et formateur au cabinet Tabgha Consult, a contribué à nouer le dialogue entre les différentes sensibilités syndicales dans l’entreprise.

« Quand ils étaient venus dans la salle, les participants étaient divisés en groupes par rapport à leurs sensibilités syndicales. Mais aujourd’hui, ils sont tous ensemble. Et pour l’anecdote, lorsque nous avons demandé à chaque centrale de venir dire un mot, ils ont désigné un seul représentant pour donner leur mot à l’endroit de la presse et de l’administration. Cela prouve que le message est passé », s’est réjoui le formateur.  

Lire Burkina : Les sociétés minières à l’épreuve du Covid-19

Au nom des participants, Ben Rachid Barry, délégué du personnel à Houndé Gold Opération, a salué l’initiation de la direction. A l’écouter, cette séance de formation a été bénéfique. « Nous avons retenu pas mal de choses, dit-il, comment nous pouvons mener à bien notre mission à travers un dialogue social franc, et avoir les outils nécessaires notamment en termes de lois, de droits, de connaissances. C’est un plus étant donné que nous avions aussi nos connaissances ».

Ben Rachid Barry a souhaité la pérennisation de telles initiatives. « Nous lançons un appel à l’administration de continuer dans ce sens parce que c’est un accompagnement. Nous sommes des acteurs sociaux et c’est un investissement gagnant. Si nous avons les outils pour mener à bien notre mission, cela y va de l’intérêt de tous », dit-il.

Adama Soro (en blanc) remettant une attestation à un des participants de la formation – Ph. B24

A la fin des trois jours de formation, des attestations de participation ont été remises aux différents participants. Suivant l’appel du porte-parole des participants, le Directeur national du Groupe Endeavour Mining, Adama Soro, a indiqué que les formations vont se poursuivre.

« Tout récemment, nous avons fait une formation sur les finances personnelles. Comment les employés peuvent gérer proprement leurs finances pour avoir une meilleure utilisation de leur propre salaire (…). Il y aura d’autres formations pour renforcer les capacités de nos partenaires », a-t-il assuré.

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre