Burkina Faso : Les écoles sous paillote perdent du terrain dans le Passoré

1306 0

Le Ministre L’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales, Stanislas Ouaro a, le vendredi 19 juin 2020, effectué une visite d’infrastructures scolaires  dans le Passoré au Nord du Burkina Faso. 

La République populaire de Chine a épousé la vision du Chef de l’Etat burkinabè qui est de supprimer les écoles sous paillotes du Burkina Fao. Elle a donc annoncé la construction de 100 écoles sur tout le territoire burkinabè. Et la commune du Passoré  aura à son compte au total 15 écoles. Le Ministre de l’éducation Stanislas Ouaro a fait le déplacement dans la région du Nord, pour voir l’effectivité de ces infrastructures.

Bien avant le début de la tournée, le ministre et sa délégation sont allés chez le chef de Yako. Ensuite, s’est tenue une remise de matériels composés, entre autres, de tables-bancs remis en état par l’association Formation Développement Ruralité. Le Pr Stanislas Ouaro s’est chargé de remettre les lots aux directions régionales de l’éducation nationale.

 L’école primaire de Dakola, située dans la commune de Samba (une quarantaine de kilomètres de Yako), de Loungo C, dans la commune de La Todin, et l’école C de la commune de Bagaré ont été toutes dotées de nouvelles infrastructures scolaires.

L’école Loungo C de La Todin, comptait 6 classes sous paillotes
Les nouvelles infrastructures

Soulagement, satisfaction et remerciement, sont les mots exprimés par les directeurs des différentes  écoles, après l’érection des nouveaux bâtiments. La directrice de l’école C de Bagaré Dénise Zerbo  se rappelle par exemple les conditions dans lesquelles elle dispensait les cours : « Il fallait attendre le mois de fin février pour pouvoir démarrer les cours. Souvent, il faut les tiges de mil pour pouvoir couvrir (…) ».

«  J’ai été satisfait de visiter trois grandes infrastructures dans le Passoré sur les 15 programmées dans le cadre du don de la République populaire de Chine (…). Ce sont des infrastructures de qualité qui vont contribuer à l’accès, à la qualité du système éducatif et à l’inclusion.

 

Le Pr Stanislas Ouaro, visite les nouveaux bâtiments des élèves

Lorsque vous faites les cours sous paillotes, vous êtes obligés de commencer un à deux mois après le début des activités pédagogiques et achever les activités un à deux avant la fin de l’année scolaire en lien avec les intempéries. Dans la province du Passoré, nous avons réalisé, pour la normalisation et l’effacement des classes sous paillotes, au total un peu plus de 145 classes.

J’ai écouté, entendu et noté des préoccupations des populations. Ici, le taux de scolarisation est très élevé et du coup, il y a des besoins en nouvelles infrastructures. C’est bien noté. Nous sommes sur la bonne voie. Nous allons poursuivre ces efforts pour que nos enfants soient dans les bonnes conditions »

Stanislas Ouaro

Le chef de Niessega et d’autres chefs de la région ont reçu la visite du ministre ainsi que sa délégation. La visite de sites se poursuit le samedi 20 juin 2020, dans le Zondoma

Irmine KINDA

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *