Développement du Burkina : Le PAREN explique sa vision à Tenkodogo

190 0
ECOUTER

Le Parti de la renaissance national (PAREN) a animé une conférence publique dans la soirée du samedi 20 juin 2020 à Tenkodogo. Laurent Bado, fondateur du parti et Abdoul Karim Sango, Ministre de la culture, ont été les principaux animateurs de la conférence, sous la modération du journaliste Abdoulaye Barry.

« Le développement endogène, unique alternative pour le développement du Burkina Faso », c’est sous ce thème que tour à tour, Abdoul Karim Sango et son « père spirituel », le Pr Laurent Bado, se sont entretenus avec le public à Tenkodogo.

Après avoir dépeint les tares de la société burkinabè dans son ensemble et les défaillances des systèmes politiques mis en œuvre dans le pays depuis l’époque de la Haute-Volta, « le fils et le père » ont exposé leur concept de développement endogène du « Pays des hommes intègres ». « Si j’arrive au pouvoir, dira Laurent Bado, nous allons expérimenter un système de gouvernance basé sur nos propres valeurs». Avant de se raviser, avec humour : « mais je n’y arriverai pas parce que je vais mourir bientôt ! ».

Pour Abdoul Karim Sango, le péché mignon de notre modèle de développement est d’avoir pensé depuis 1960, que copier un autre modèle expérimenté dans un autre contexte pouvait permettre de développer. « Le constat est là, regrette-t-il. Je n’ai pas besoin de vous le décrire».

 Pour lui,  « la voie du développement n’est possible que si nous repensons nos modèles à partir de nos paradigmes, c’est-à-dire le développement endogène ». « Il faut partir de valeurs culturelles positives pour articuler tous nos processus de développement », suggère Abdoul Karim Sango. « Il n’existe aucune nation dans ce monde qui a calqué le modèle de développement des autres nations pour avancer »,  conclue-t-il

La conférence a pris fin par la distribution du document de programme de gouvernance du PAREN.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 1 commentaire

  1. Adama Tiendrebeogo |

    Nous votons pour le paren, pour une justice intègre Peuple du Burkina Faso, écouter Laurent svp.N’attendez pas sa mort pour commencer à comprendre ses ambitions et son’ courage politique.
    C’est le seul éléphant de la scène politique actuelle du pays qui peut faire trembler les mentalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre