Ouagadougou : Une session du conseil municipal sous gaz lacrymogène

172 0
ECOUTER

Chaude matinée à Ouagadougou ce lundi 22 juin 2020 au palais de la culture Jean Pierre Guingané. Une session du conseil municipal a été placée sous une haute protection policière.

Les conseillers de l’opposition de la commune de Ouagadougou ont manifesté contre la tenue de cette session qui portait sur la validation du compte administratif, gestion 2019 et du budget supplémentaire, gestion 2020. A écouter les manifestants, le maire de la ville de Ouagadougou « doit démissionner ».

La Police a fait usage de bombe lacrymogène et a pris la garde dans la salle dans l’optique de maintenir l’ordre.

Finalement, le compte administratif gestion 2019 et le budget supplémentaire gestion 2020 ont été adoptés par acclamations de 134 conseillers présents.

Les conseillers de l’opposition ont manifesté avec des coups de sifflets et des pancartes où l’on pouvait lire « Béouindé dégage ».

Le maire central de Ouagadougou est cité dans un dossier de conflit d’intérêt où il est question d’achat à  crédit-bail de 77 véhicules à une société d’assurance  pour le compte de la mairie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre