Burkina : Le comité technique fait le point des activités du projet « Mode Ethique »

38 0
ECOUTER

Le comité technique de suivi des actions du projet  « Mode éthique »  a organisé ce mercredi 24 juin 2020, à Ouagadougou,  une réunion pour faire le point de l’état d’avancement dudit projet, au cours des 3 années d’exécution. Il s’agit aussi de présenter  les résultats engrangés, les difficultés rencontrées et les perspectives pour la suite de sa mise en œuvre.

Le projet « Mode Ethique » est un projet qui accompagne  les artisans et les met en relation avec les marchés internationaux dans le domaine de la mode. En effet, selon Silvie Meda, Directrice Générale  (DG) de l’artisanat, la réunion du comité technique de suivi des actions  consiste à  faire le point des activités de ce projet, réalisées depuis sa mise en œuvre jusqu’à ce jour, afin de pouvoir dégager les difficultés et les perspectives.

« Le projet a permis de renforcer les capacités des artisans par le renforcement en équipement, la réhabilitation d’atelier, la mise en relation avec des partenaires, des acheteurs internationaux dans le marché de la mode international. » a annoncé la DG de l’artisanat.

« Le projet a contribué également à la formalisation des micro-entreprises artisanales à travers la délivrance de cartes professionnelles d’artisanat (environ 340 ont pu être délivrées et 700 sont en cours d’enregistrement). Avec ce projet, il y a eu  un dynamisme qui peut être constaté au niveau des micro-entreprises artisanales au Burkina», a-t-elle ajouté.

Les membres du comité technique de suivi des actions du projet “Mode Ethique” échangent sur les activités menées

« Mode Ethique » a été mis en œuvre par le centre de commerce de Genève (ITC) pour 4 ans. Il intervient au Burkina et au Mali sur toute la chaîne de valeurs en apportant un appui technique, matériel et commercial aux artisans. Ce projet a été financé par l’Union Européenne à hauteur de 10 millions d’euros pour le Mali et le Burkina (6,5 milliards de F CFA), à travers le Fonds Fiduciaire d’Urgence.

«C’est une grande satisfaction pour l’UE parce que c’est un partenariat gagnant-gagnant qui accompagne l’entreprenariat des femmes et des jeunes et les résultats déjà produits sont satisfaisants», a laissé entendre  Abdoulaye Ouédraogo, représentant de l’UE.

Le projet « Mode Ethique » vise à mettre en relation des artisans marginalisés qui n’ont pas forcement accès au marché international avec les grands noms de la mode et du luxe, à en croire Fatouma Sawadogo, coordinatrice nationale dudit projet.

Elle a rappelé qu’il  y a eu  des difficultés dans sa mise en œuvre. Il s’agit du défi sécuritaire et  sanitaire. Le projet intervient sur tout le territoire national, mais il y a des zones telles que Fada, Bogandé et Ouahigouya qui sont inaccessibles pour l’équipe locale à Ouagadougou et celle internationale. L’apparition du covid-19 a également ralenti les activités.

Au cours de cette réunion, le comité technique présentera le plan d’exécution et formulera des recommandations sur les modalités de mise en œuvre des activités durant la 4e année.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre