Ministère de l’agriculture : La CAIMA va passer à « une existence officielle »

59 0
ECOUTER

Le ministère de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles tient une assemblée générale constructive de la Centrale d’Approvisionnement en Intrants et en Matériels Agricoles (CAIMA). Ce mercredi 24 juin 2020, les différents acteurs vont se pencher sur la mise en œuvre concrète de cette structure qui va fédérer et inculquer les lignes de conduite dans la distribution et la gestion des intrants et matériels dans le monde agricole.

Le principal rôle de la CAIMA est de mettre à la disposition des agriculteurs des intrants et matériels agricoles de qualité, en quantité, en temps opportun et à des prix accessibles. En clair, le département en charge de l’agriculture veut redynamiser son secteur. Pour ce faire, les différents acteurs ont consenti à la création de la CAIMA.

Un processus long et parsemé de péripéties, c’est ce qu’a indiqué le secrétaire général du ministère, le Dr Lamourdia Thiombiano sur la création de la structure. « Le projet de création de la CAIMA est justifié par la volonté de mettre à la disposition des acteurs du secteur privé un instrument efficace leur permettant d’acheter des engrais, des semences et du matériel agricole à des conditions d’accessibilité géographique et financière avantageuses », a-t-il soulevé.

Lire également👉🏾👉🏾👉🏾Développement du monde rural: «  Le plus grand terrorisme, c’est la faim » (Bassiaka Dao)

Les premiers responsables du ministère en charge de l’agriculture souhaitent ainsi à travers ce point de départ que la structure soit au rendez-vous des attentes. Du côté des producteurs, la venue de la CAIMA est salutaire car disent-il, elle va servir à « lever des contraintes majeures à l’augmentation de la productivité ».

En guise d’information, la Centrale d’Approvisionnement en Intrants et en Matériels Agricoles (CAIMA) regroupe l’État et les différents partenaires tels que les associations de producteurs et les banques. La présente assemblée permettra donc « de passer le cap de l’existence officielle de la CAIMA ». Selon les propos, du SG du ministère, elle est un instrument stratégique.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre