Oumoul Derra, nouvelle enrôlée à l’école Naba Ambga

Vidéo sur Zéphirin Diabré sur le net : « On ne jette des cailloux que sur des arbres qui ont des fruits »

117 2
ECOUTER

Dans le cadre de l’enrôlement électoral, le parti Union pour le progrès et le changement (UPC) a initié une tournée. Ce jeudi 25 juin 2020, la délégation était dans les arrondissements 11, 12 de Ouagadougou et dans le village Noungou dans la commune de Koubri.

La délégation de l’UPC, conduite par Zéphirin Diabré, a fait le tour de quelques sites d’enrôlement, afin de s’enquérir sur le bon déroulement des opérations. La sortie de ce jour a concerné l’arrondissement 11, 12 et dans le village de Noungou dans la commune de Koubri. Il a invité ses militants à s’enrôler massivement pour le scrutin de novembre 2020.

Oumoul Derra, nouvelle enrôlée à l’école Naba Ambga dans l’arrondissement 12 de Ouagadougou et militante de l’UPC, est très fière. Elle est satisfaite d’avoir pu s’enrôler en présence du président de son parti. Elle reste convaincue que seule sa carte d’électeur pourra conduire son candidat à Kossyam.

Lire aussi👉 Etablissement des CNIB : L’UPC révèle les initiatives de Zéphirin Diabré

A Noungou, un village situé dans la commune de Koubri, l’affluence devant les centres d’enrôlement n’est pas au beau fixe. Halidou Koumbème, opérateur de l’enrôlement  dans l’école de Noungou, a estimé que c’est un déficit de communication. Mais, il a laissé entendre que le Conseiller villageois de développement (CVD) a promis de faire la sensibilisation. «  Avec la venue du président de l’UPC cela peut galvaniser la population à s’enrôler pour pouvoir s’exprimer le 22 novembre prochain », a-t-il estimé.

Par contre le secrétaire général de la sous-section UPC de Koubri, Paulin Bilgo, est confiant de l’enrôlement de sa localité.

« Les échos qui nous parviennent des villages sont satisfaisants. La venue du président va galvaniser les militants qui ont soif du changement pour qu’en novembre 2020,  Zéphirin Diabré soit élu », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, il a relevé que des sensibilisations sont faites dans les marchés et dans les maisons pour montrer l’utilité des votes.  « Pour nous, l’arme du démocrate, c’est le vote et l’outil qu’on peut utiliser pour mener ce combat, c’est la carte d’électeur », a précisé Paulin Bilgo.

A l’issue de la visite, le président de l’UPC Zéphirin Diabré a dressé un bilan satisfaisant de la tournée du jour. Pour lui, même si on ne peut pas parler de grande affluence, les citoyens accordent une importance à l’utilité des votes.

Il a invité les populations à continuer à se faire enrôler massivement. « Avoir sa carte d’électeur, c’est avoir son instrument pour participer au combat démocratique. C’est cet esprit qui nous a amenés à faire cette tournée. En se disant que notre présence peut inciter un certain nombre de personnes à faire le déplacement pour retirer les cartes », a souligné le président du parti du lion.

Revenant sur la vidéo de propagande contre sa personne et son parti politique sur les réseaux sociaux,  il déclare que c’est le début de la campagne électorale.

Lire également  👉Burkina Faso : L’UPC dénonce une campagne de “fake news” orchestrée contre Zéphirin Diabré

«  C’est la campagne électorale qui a commencé.  On dit qu’on ne jette des cailloux que sur des arbres qui ont des fruits. Ce n’est pas étonnant pour nous. L’UPC est un grand parti. Nous sommes confiants dans la bataille qui s’annonce. Tout le monde sait que les données qui nous sont données de voir aujourd’hui sur le plan politique démontrent bien que nous allons battre le MPP et ses alliés en novembre 2020.

Forcément, ils (MPP et alliés) ne peuvent pas rester les bras croisés. Et comme ils n’ont pas d’argument, ils n’ont pas de bilan à présenter, il faut qu’ils rentrent dans des problèmes de calomnie. On fera très rapidement le bilan de la gestion de ce pays. On dira qui pille nos ressources. Même si déjà les Burkinabè voient que des ministres et des maires du camp MPP ont à faire avec la justice. Mais, ce qui est déplorable, ce n’est pas une bonne manière de faire de la politique. Parce que chaque personne a des armes contre l’autre.  Si c’est ce genre de combat qu’ils veulent, je crois  qu’ils seront servis et seront les premiers à venir demander pardon », a déclaré Zéphirin Diabré.

Jules César KABORE

Burkina 24

Il y a 2 commentaires

  1. Je vous admire président Diabré pour les initiatives que vous menées. Je souhaite vivement que vous consuisez la destinée de ce pays!

  2. Bravo Presi. Merci pour votre investissement personnel pour encourager les citoyens à s’enroler. Concernant les calomnies, c’est la preuve que la sérénité à déserte le camp d’en face.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre