Covid-19 : L’appui de la GIZ aux populations des frontières du Burkina

40 0
ECOUTER

Face à la perspective de la réouverture des frontières, et dans la mise en œuvre de sa stratégie  de sensibilisation et prévention du coronavirus dans les espaces frontaliers,  le ministre de l’administration territoriale a reçu un appui matériel de la coopération allemande GIZ, ce jeudi 25 juin 2020. Ce don est destiné à la commission nationale de gestion des frontières du Burkina au profit de 4 régions.

C’est un don en matériel de protection individuelle d’un montant de 11 millions de fcfa  apporté par la GIZ qui a été remis au ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale Siméon Sawadogo, en présence des gouverneurs des régions bénéficiaires. Ceci porte à 27 millions de F CFA,  le don total en équipement de protection individuelle  apporté au gouvernement du Burkina Faso par la coopération allemande depuis l’apparition de la maladie.

Cette contribution en matériels d’hygiène, notamment du gel, des cache-nez, du savon liquide, est destinée aux zones frontalières, notamment dans les régions des Cascades, de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins et du Sud-ouest. Des zones qui, pour le chargé des affaires à l’ambassade allemande au Burkina, Nils Wortman, sont assez « éloignées et défavorisées »  par rapport aux grandes villes.

Toujours en appui à la mise en œuvre de la stratégie du ministère, la GIZ a mis à la disposition du secrétariat permanent de gestion des frontières, un appui financier de 17 millions de Fcfa pour la réalisation des activités de sensibilisation des populations, de formation des comités locaux de prévention et de lutte contre le covid-19, des émissions radiophoniques à venir.

Le total des contributions de l’Allemagne apporté à la lutte contre le coronavirus au Burkina s’élève à 44 millions de F CFA et devrait contribuer au respect des mesures barrières aux postes de contrôle et centres de santé frontaliers et appuiera les comités communaux de lutte contre le covid-19 dans les zones frontalières à la sensibilisation et la formation des populations.

Le geste du jour vient à point nommé avec la réouverture annoncée des frontières. Et pour Siméeon Sawadogo, ministre de l’administration territoriale, «cette situation est d’autant plus préoccupante que tous les pays frontaliers au Burkina connaissent des cas de coronavirus ».

Pis, ajoute-t-il, « sur environ 3615 km de frontières avec 6 pays voisins, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Niger, on dénombre seulement 21 points de passages officiels ».

« Il faut qu’on lutte, explique le ministre, à l’intérieur contre les contaminations qui sont déjà constatées mais également éviter que les frontières ne soient une occasion de transmission permanente de cette maladie ».

D’où cette stratégie de sensibilisation des populations dans les espaces frontaliers du Burkina.  Créer une appropriation sociale des mesures barrières par les communautés vivant dans ces espaces suppose de mettre à la disposition des localités frontalières des kits de protection contre la maladie.  Et le ministre d’exhorter les bénéficiaires à un bon usage du don.

A noter que depuis 2008, la république fédérale d’Allemagne accompagne la mise en œuvre du programme frontières de l’Union africaine. Cet appui s’articule autour de la  limitation et de la démarcation des frontières, de la coopération transfrontalière et du renforcement des capacités des Etats membres de l’UA.

Mais comme l’explique le chargé des affaires, Nils Wortman, dans des moments comme celui du coronavirus, le programme montre de la flexibilité pour observer les mesures nécessaires afin de garantir la poursuite de ses activités pour l’atteinte de ces résultats.

Par conséquent, il rassure que la république fédérale va poursuivre son partenariat avec le Burkina aussi bien dans la gestion des frontières que dans les autres initiatives porteuses de progrès et de bien-être dans lesquelles l’Allemagne s’est engagée.

Revelyn SOME

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre