Élections au Burkina Faso : Le MPP forme ses militants

146 0
ECOUTER

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a initié une formation de ces militants. Pour cette première phase, ce sont les représentants des sections provinciales du parti qui ont été conviés. Ladite formation s’est tenue ce samedi 4 juillet 2020 à Ouagadougou.

Dénommée « formation des formateurs », la session de formation des militants du « parti du soleil levant» se veut un cadre d’apprentissage. Ouverte à « environ 1 000 personnes », elle est la première d’une série de « formations en cascade ». Selon les propos du président du parti, Simon Compaoré, l’environnement juridique actuel du Burkina Faso va influencer grandement les prochaines échéances électorales. « Il est important pour le MPP de les aborder avec le plus grand sérieux », a-t-il indiqué.

Afin de se montrer à la hauteur de la bataille électorale, les premiers responsables du parti ont voulu inculquer aux militants à la base, notamment les délégués du parti au niveau des bureaux de vote, des valeurs de démocratie. L’objectif, c’est de permettre à ces délégués de participer avec « un esprit démocratique » aux différentes étapes du processus électoral. Une manière pour Simon Compaoré de contrôler les actions de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

 « La CENI a certes le devoir de garantir à toutes les parties en compétition une totale transparence du processus électoral. Mais comme la confiance n’exclut pas le contrôle, nous allons surveiller avec la plus grande attention les bureaux de vote. Cela procède de la bonne gouvernance électorale et participe au renforcement de la transparence des opérations de vote. C’est donc un droit et un devoir pour nous que d’ouvrir le bon œil sur la partie de l’histoire du Burkina Faso qui se joue à l’échelle du bureau de vote »

Simon Compaoré

De retour dans leurs bases respectives, les représentants des différentes sections provinciales vont à leur tour former les acteurs provinciaux qui vont aussi former les responsables communaux. « Il faut que le message reste le même du premier au dernier niveau », a réclamé le président du parti. Pour Simon Compaoré les ambitions « légitimes » du MPP le poussent à être rigoureux quant au bon respect du processus et des textes afin d’assurer « l’intégrité de chaque opération ».

Du côté des militants, la session de formation est accueillie à bras ouverts. Le message du président du parti qui est celui « d’être témoins de la vérité des urnes » est donc passé selon eux. « Nous sommes très contents et nous remercions le parti pour cette formation », a laissé entendre Maïmounata Congo/ Tiendrébeogo, secrétaire générale de la sous-section MPP de l’arrondissement N°12 de Ouagadougou. Elle a aussi ajouté que le parti continue les sensibilisations pour que la campagne d’enrôlement soit une réussite. « Nous voulons que le pays soit meilleur et chacun doit contribuer », a-t-elle soulevé.

Toujours dans le cadre des élections, le président du MPP a indiqué que l’investiture du candidat du parti aura lieu le 11 juillet 2020. Il a cependant invité tous les militants à prendre les dispositions nécessaires afin de reconduire Roch Marc Christian Kaboré au palais de Kosyam.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre