Lutte contre le Covid-19 au Burkina Faso : Une campagne de communication lancée

246 0

La Ligue des consommateurs du Burkina (LCB), en partenariat avec Resolve To save Lives, Vital Stratégies et Afrique contre le tabac (ACONTA), a procédé au lancement d’une campagne de communication contre le Covid-19 ce mardi 7 juillet 2020 à Ouagadougou. L’objectif est de venir à bout de la chaine de contamination de la pandémie à Coronavirus.

Une campagne de communication contre le Covid-19 a été lancée ce mardi 7 juillet 2020. Cette campagne, selon ses initiateurs, vise à interpeller la population au strict respect des mesures barrières. Elle est menée par la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) et ses partenaires dont Resolve To save Lives, Vital Stratégies et Afrique contre le tabac (ACONTA).

Dans le cadre de cette campagne de communication, quatre vidéos et deux spots radios en Français, Mooré et Dioula ont été réalisés. « Nous tenons à porter à votre connaissance que des actions de communication sur le Covid-19 sont en cours afin de permettre aux populations de rester vigilantes et d’interrompre le circuit de transmission et de contamination de la maladie. Il s’agit de la production de capsules vidéo de sensibilisation sur le Covid-19 ; la production de support de communication audio et des émissions radios et télé », a indiqué le président de la LCB, Dasmané Traoré.

Il a rassuré sur la durée de cette campagne, vu le « bien-fondé » de cette initiative. « Cette campagne va durer autant que nous aurons les moyens », a-t-il dit.

« La lutte contre le Covid-19 doit être une lutte de longue haleine »

Selon le président d’ACONTA, Salif  Nikiéma, « la lutte contre le Covid-19 doit être une lutte de longue haleine ». Il a fait allusion aux rebondissements liés à l’explosion du nombre de cas que subissent certains pays de la sous-région.

Selon lui, la communication doit perdurer afin de venir à bout de cette pandémie. « C’est l’occasion pour nous d’interpeller la population de croire en l’existence de la maladie. Nous allons communiquer aujourd’hui. Et la communication va continuer, parce que si on ne continue pas de sensibiliser la population, il y aura un relâchement », a-t-il averti. 

Le premier responsable de la LCB s’est par ailleurs exprimé sur la question des factures de l’Office nationale de l’eau et de l’assainissement (ONEA). La nationale de l’eau a promis des réajustements. Mais, en attendant, Dasmané Traoré a confié que la ligue n’est pas restée indifférente face à ce problème soulevé notamment sur les réseaux sociaux. « Depuis que l’ONEA a entrepris de passer à deux mois pour les factures, nous avons, au niveau de la ligue, suivi avec beaucoup d’intérêt ce projet », a-t-il affirmé.

« Nous avons proposé aux membres de l’ONEA à ce qu’il fasse un exposé de leur projet pour qu’on comprenne et éventuellement que les membres de la LCB voient les conditions dans lesquelles ils travaillent », a-t-il conclu.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *