Traduction professionnelle du contrat

89 0
ECOUTER

La traduction des contrats est considérée comme un service demandé, en particulier dans le domaine juridique et le domaine des affaires. Un spécialiste est tenu non seulement de suivre les règles de gestion des documents, mais aussi de connaître la terminologie professionnelle. Le type de commande le plus courant est la traduction du russe vers l’anglais et inversement. Ensuite, c’est le français, l’allemand et l’espagnol qui viennent par ordre décroissant et qui ne sont pas seulement parlés dans les pays européens. La popularité de la traduction du chinois a récemment augmenté.

Afin d’éviter les problèmes de traduction, il est préférable de contacter une agence de traduction de confiance des contrats. L’une des options est le service de traduction professionnel chez Protranslate. S’adressant à des professionnels, vous recevrez une traduction de qualité dans les plus brefs délais.Vous pouvez le vérifier en cliquant sur le lien https://www.protranslate.net/fr/ et en commandant la traduction en ligne. Vous serez certainement satisfait de la qualité du travail effectué.

Caractéristiques de la traduction du document

 L’interprète doit non seulement connaître la langue vivante, mais aussi saisir correctement les phrases stables qui peuvent être rencontrées dans le contrat. Examinons quelques caractéristiques. Certains mots et expressions du lexique juridique sont notamment empruntés à l’alphabet latin :

«alibi» – ailleurs;

«alias» – autrement dit;

«versus» – au contraire;

«status quo» – situation actuelle;

«jus utendi et abutendi» – droit d’utilisation;

«causa justa» – justification juridique.

Cela est dû au fait que le latin est utilisé de manière assez succincte, qu’il a un lien historique fort avec le système judiciaire européen, et que de tels blocs de phrases peuvent contourner les barrières linguistiques.

Il est obligatoire de prendre en compte le pays vers lequel ou à partir duquel la traduction doit être effectuée. Il existe des dialectes anglais britanniques et américains. Les mêmes mots peuvent être traduits de différentes manières. Par exemple, “juriste” se traduit par “lawyer” au Royaume-Uni et “attorney” aux États-Unis. Il ne faut pas oublier qu’au Royaume-Uni, il existe une hiérarchie spéciale des professionnels du droit : le mot “paralegal” est utilisé pour décrire l’assistant juridique, “solicitor” consulte dans les tribunaux inférieurs, le mot “barrister” est pour un niveau supérieur. Il n’y a pas de telle division en Amérique.

Ce qui est inclus dans le document à traduire

La traduction du contrat ou de l’accord peut être notariée. En tenant compte des particularités du document, les services de traduction peuvent inclure une garantie écrite de confidentialité des informations privées et commerciales. C’est notamment le cas des contrats de licence, de vente ou de location.

Avant le travail, le client est consulté à propos de la désignation correcte des parties au contrat, de la structure correcte du document conformément aux particularités de la gestion des documents dans d’autres pays, ainsi que de la traduction des noms d’entreprises et d’organisations individuelles.

Le paiement est généralement effectué pour l’ensemble du volume du document, la formulation est prise en compte, le volume total ne doit pas inclure d’espaces ni de symboles de service.

La traduction elle-même

Les traducteurs travaillent généralement avec 8 à 9 pages de documents par jour pour assurer une traduction correcte. Il s’agit d’un horaire de travail standard. Dans les rares cas où une traduction urgente est nécessaire, il est possible de faire appel à plusieurs traducteurs au sein du même bureau. Le prix de ce service est beaucoup plus élevé que le prix habituel.

La traduction est généralement effectuée conformément aux règles de la documentation commerciale, le contenu et le sens des contrats doivent être préservés. Toutes les références, numéros de page, abréviations et sigles doivent être convenus avec le client lors de la révision ultérieure. Au stade final, le contrat doit être relu. Cela permet de révéler et d’éliminer d’éventuelles fautes d’impression, des erreurs grammaticales, ainsi que d’être convaincu de l’uniformité de la traduction du document dans le style nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre