Burkina Faso : Une grève de 24 heures à l’Université Norbert Zongo le 9 juillet

121 0
ECOUTER

La coalition des structures à caractère syndical de l’Université Norbert Zongo (UNZ) a annoncé une grève de 24 heures le 9 juillet 2020 pour protester contre les conditions de de vie et d’étude.  

Bazo Wilfrid Fernand  est le nouveau porte-parole des structures à caractère syndical de l’université Norbert Zongo. La conférence de presse du lundi 6 juillet 2020 vise  à tenir l’opinion publique informée des difficultés que vivent les étudiants de l’université de Koudougou.

 En rappel le 30 juin 2020, les délégués élus des Unités de Formation et de Recherche ont organisé une manifestation pour réclamer la reprise normale des activités académiques et pédagogiques. C’est suite à cette manifestation que s’est constituée une unité d’action entre les structures à caractère syndical de l’université dans l’optique de constituer un large front de défense des intérêts matériels et moraux des étudiants de l’UNZ, a dit Bazo Wilfrid.

D’après le porte-parole de la coalition, à l’image des autres universités publiques du Burkina Faso, l’UNZ se trouve dans une situation délicate du fait du tâtonnement, de la mauvaise gouvernance administrative et du « mépris » des autorités vis-à-vis des difficultés auxquelles les étudiants font face. En effet, au plan académique et pédagogique, l’UNZ est dans l’impasse des années académiques avec un retard jamais égalé, aggravé par l’application hasardeuse et sans mesures d’accompagnement du système Licence-Master-Doctorat (LMD). En dehors des promotions de l’institut universitaire de technologie (IUT) et de sciences de l’information documentaire (SID), aucune autre promotion n’a une année académique normale, a expliqué Wilfrid Fernand Bazo.

8 500 plats pour 40 000 étudiants

 Au plan social,  selon le porte-parole de la coalition, seulement moins de 4% des étudiants sont admis en résidence universitaire dans des conditions difficiles.

Pour ce qui est de la restauration, seulement huit mille trois cents (8300) plats sont servis (déjeuner et diner y compris) pour une population estudiantine et d’élèves stagiaires estimée à plus de 40.000, soit un plat pour plus de quatre (04) étudiants par jour. Conséquence : des rangs se forment au  restaurant universitaire à partir de 06h pour le déjeuner et 14h pour le diner pour des services qui débutent respectivement à 11h et 17h suivant le calendrier des prestataires.

Avec cette situation,  l’étudiant passe plus de temps pour avoir à manger au détriment de ses études, déplore le porte-parole.

Au regard de ces difficultés, un mot d’ordre de grève de 24 heures ponctué d’une marche meeting devant la Présidence de l’UNZ a été décrété pour le 09 juillet 2020 à partir de 08h.

Michel YAMEOO

Pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre