Infrastructures scolaires : Le Pr Ouaro à Tchériba

114 0
ECOUTER

Le ministre en charge de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro, a effectué une tournée dans la Boucle du Mouhoun  les 9 et 10 juillet 2020. Dans la commune de Tchériba, il a visité des infrastructures scolaires pour s’assurer de leur qualité.

La promesse du président du Faso, à savoir la suppression des écoles sous paillotes, continue de se réaliser dans plusieurs régions du Burkina Faso. Cette fois-ci, c’est la commune de Tchériba dans la Boucle du Mouhoun, qui voit ses écoles sous paillotes  remplacées par des établissements scolaires matériaux plus solides.

Les écoles de Gamadougou, Kari et Lan, ont désormais des infrastructures scolaires neuves. Ce sont des bâtiments équipés de trois classes, de bureau, magasin, toilettes et de forages.

Le Ministre en charge de l’éducation  nationale, Stanislas Ouaro, a exprimé sa satisfaction. « Nous sommes très contents de voir que les infrastructures sont réalisées et que les différents engagements  en matière d’accès à l’éducation sont en train d’être réalisés dans cette commune grâce à l’effort de l’Etat mais aussi des populations », dit-il.

Le ministre Ouaro, satisfait des infrastructures

A écouter le ministre Ouaro, des réalisations ont été faites en matière d’éducation dans plusieurs villages de la Boucle du Mouhoun. « Il y a d’autres villages où nous avons fait des réalisations. On ne peut pas aller partout, donc nous sommes allés là où nous pouvons aller  pour le moment. On va continuer ce processus pour montrer à la population que cet engagement pris par le chef de l’Etat et qui est en train d’être mis en œuvre par le gouvernement, n’est pas un vain mot, mais est une réalité », a-t-il argué.

Le maire de la commune de Tchériba Michel Sako, qui a pris part à la tournée avec le ministre Ouaro, s’est dit heureux. Il explique : « Je suis vraiment heureux parce que c’est la première fois que les villages de ma commune reçoivent la visite d’un ministre durant deux jours malgré la difficile accessibilité des routes. Il a tout fait pour venir. Nous avons bénéficié de 8 huit écoles. Trois salles de classes, bureau et magasin, toilettes et des forages là où le besoin s’est fait sentir ».

En rappel, ces infrastructures sont réalisées dans le cadre de l’engagement du chef de l’Etat d’effacer les écoles sous paillotes d’ici la fin de son mandat. Dans la commune de Tchériba, sur la trentaine d’écoles sous paillotes effacées, il en reste trois.

Irmine KINDA                                           

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre