Côte d’Ivoire : Le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, a démissionné

102 0
ECOUTER

Les rumeurs de sa démission faisaient l’objet de chuchotement dès la nomination du regretté Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly, décédé le 8 Juillet dernier à Abidjan en Côte d’Ivoire, après deux mois de congés maladie en France. La démission actée du Vice-Président de la République, Daniel Kablan Duncan, selon le Secrétaire général du gouvernement, le Ministre Patrick Achi, serait datée du 27 février 2020.

« Après plusieurs entretiens, dont le dernier a eu lieu le mardi 7 juillet 2020, le Président de la République a pris acte de cette démission et a procédé, le mercredi 8 juillet 2020, à la signature d’un décret mettant fin aux fonctions de Monsieur Daniel Kablan DUNCAN en qualité de Vice-Président de la République, conformément à la Constitution, telle que modifiée par la loi constitutionnelle n° 2020-348 du 19 mars 2020 », rapporte la note lue par le Ministre Patrick Achi, secrétaire général du gouvernement ivoirien.

Daniel Kablan Duncan est un transfuge du Pdci-Rda de l’ex-président Henri Konan Bédié et avait ouvert l’hémorragie des cadres de ce parti au bénéfice du Rhdp. Sa nomination au poste de vice-président faisait de lui la personne pressentie pour succéder à Alassane Ouattara jusqu’à ce qui ait été désillusionné avec la désignation d’Amadou Gon Coulibaly.

Daniel Kablan Duncan retournera-t-il à sa famille originelle, le Pdci ? D’autres cadres et Ministres Rhdp transfuges du Pdci suivront-ils son exemple dans les jours voire les heures qui suivent ?

Autrement, après la disparition d’Amadou Gon Coulibaly, Alassane Ouattara redescendra-t-il dans l’arène en tant que candidat à la présidentielle d’Octobre 2020 pour affronter Henri Konan Bédié, 86 ans, candidat déclaré ?

Ces interrogations mises dans un même panier révèle un scénario plein de suspens qui serait en cours de téléchargement sur les bords de la lagune Ebrié.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre