Lycée scientifique national de Bobo-Dioulasso : Environ 175 élèves attendus pour octobre 2020

135 0
ECOUTER

Le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN)  a effectué une visite du chantier du lycée scientifique national de Bobo-Dioulasso. Même si des retards ont été observés, le Pr Stanislas Ouaro dit « être satisfait » de l’état d’avancement des travaux.

« Au-delà de tout, il y a quand même des retards », a déclaré le ministre en charge de l’éducation nationale, le Pr Stanislas Ouaro, sur le chantier du lycée scientifique national de Bobo-Dioulasso. Sur l’état d’avancement des travaux, le taux d’exécution a atteint plus de 80%. Une raison qui pousse le ministre à nourrir l’espoir de voir les élèves de ce lycée gagner leurs locaux en octobre 2020.

L’achèvement total des travaux est prévu pour fin juillet 2020. Passé cette étape, les autorités en charge de l’alphabétisation vont s’atteler à équiper les différents locaux. « Nous allons commencer à poser les équipements. Les lits dans les dortoirs, le matériel pour la cuisine, pour l’infirmerie, le bloc pédagogique et tout », a indiqué le Pr Stanislas Ouaro. La date de fin juillet est donc bonne de l’avis du ministre pour réceptionner le chantier.

Des retards observés dans l’exécution des travaux

« Très peu d’entreprises arrivent à respecter les délais »

Initialement, la réception du chantier était prévue pour juillet 2019. Les raisons de ces retards sont diversifiées, selon les propos du ministre. « La première difficulté a été d’abord les plans architecturaux qui ont causé un retard. Après, il y a aussi les entreprises. En termes d’organisation, ça n’a pas été facile. Malheureusement, c’est ce que nous constatons dans notre pays. Très peu d’entreprises arrivent à respecter les délais », a souligné le ministre.

Selon ses dires, ces manquements « sont liés à la qualité de la formation ». Pour éviter des situations pareilles, le ministre  a indiqué qu’il faut miser sur la formation endogène. Et ce, afin de d’avoir des connaissances et de la main d’œuvre qualifiée au niveau local. Une raison selon lui de maximiser sur les jeunes Burkinabè «  dans le domaine de l’ingéniorat et les technologies ». Réaliser les chantiers dans les délais est alors un souci et un défi pour le chef du département en charge de l’éducation.

Des travaux exécutés à plus de 80%

« Je suis satisfait d’abord de la qualité des travaux et aussi de l’état d’exécution », a cependant laissé entendre le Pr Stanislas Ouaro,  en dépit des manquements observés dans l’exécution des travaux. Du reste, il rassure que des sanctions ont été prises afin de dissuader toute autre entreprise qui songerait à emprunter le même chemin.

En termes d’effectifs, c’est environ 175 élèves qui sont attendus au niveau du lycée scientifique de Bobo-Dioulasso pour la rentrée prochaine. En guise d’information, les élèves seront internés. Pour l’instant, il n’y a pas de projet de recrutement des élèves étrangers mais le ministre ne ferme pas les portes pour autant.

Basile SAMA

Burkina 24

Il y a 1 commentaire

  1. Bonsoir, cher responsable du site! Comment prendre part au recrutement des candidats pour le lycée scientifique de Bobo dioulasso
    ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre