Etalons : Quand Aristide Bancé s’adresse au journaliste Lassina Sawadogo sur les réseaux sociaux

594 12
ECOUTER

L’international burkinabè Aristide Bancé n’est pas content de certains écrits du journaliste Lassina Sawadogo, le concernant. L’attaquant des Étalons a tenu à le faire savoir lors d’un direct sur sa page Facebook.

L’attaquant des Étalons est remonté contre le journaliste Lassina Sawadogo

« Je vais ici m’adresser à un grand frère pour qui j’avais beaucoup de respect. Lassina Sawadogo. J’avais vraiment beaucoup de respect pour toi. Mais je pense que vous êtes journalistes, faites votre boulot et correctement quoi. J’ai vu votre publication d’il y a quelques jours.

Vous avez dit Aristide Bancé, Alain Traoré et Charles Kaboré, la CAN 2021 a été reportée en 2022… tu penses que …. veux-tu  nous vendre au peuple ? Tu publies ça et tu demandes qu’est-ce que nous on va faire ? Ça, ce n’est pas bien », affirme avec véhémence Aristide Bancé lors d’une vidéo en direct publiée sur sa page Facebook.

Cette déclaration est une réponse au journaliste Lassina Sawadogo qui, sur sa page Facebook s’interrogeait sur l’avenir de certains joueurs en équipe nationale après le report de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021.

Pour Aristide Bancé cette interrogation du journaliste vise à jeter ces joueurs en pâture. « J’appelle ça de la méchanceté pure. C’est de la méchanceté pure. Tu es un journaliste. Tu as mon numéro. Tu as le numéro de Charles. Tu as le numéro de Alain. Quand tu fais ton travail, tu nous appelles, et tu poses tes questions. Et maintenant, tu mets sur ton site, conseille Aristide Bancé pour qui, l’équipe nationale, ce n’est pas pour papa de quelqu’un. L’équipe nationale, c’est la forme du moment qui joue. Ça, c’est clair. Moi, je n’ai jamais demandé à être titulaire en sélection. Plusieurs de mes matchs, j’ai été remplaçant. Je suis rentré, Dieu m’a béni et j’ai fait la différence ».

«On va attaquer»

Visiblement remonté, le vice-champion d’Afrique 2013 et médaillé de bronze en 2017 demande aux journalistes de recueillir leur avis avant d’écrire : « Je vais vous dire une seule chose. Vous êtes journalistes, si vous avez quelque chose à dire, contactez-nous, on va vous répondre. Mais ne parlez pas à notre place ».

Pour Aristide Bancé, les écrits de Lassina Sawadogo et certains journalistes visent à diviser les acteurs du football burkinabè et mettre ce sport en « retard ».

« Lassina, c’est à toi que je m’adresse. On va partir. On va quitter cette sélection. Mais, ce qu’on a fait pour le pays là, ça va rester dans l’histoire et ça restera à jamais. On a fait ça avec fierté avec le cœur. Ces journalistes qui nous dénigrent comme ça, nous, on n’a même pas peur de ça. (…). Lassina, tes publications que tu fais, nous aussi, on va attaquer », prévient Aristide Bancé.

Il y a 12 commentaires

  1. Lassina lui même ne penses pas céder sa place aux autres? Lassina tu n’est pas le sélectionneur ni une membre de l’encadrement, ni un parent des joueurs cités, alors fait ton travail car l’avenir des joueurs ne te regardes pas. N’empoisonne pas le milieu footballistique Burkinabè . Tu as trouvé du boulot pour quel joueur retraité. Pose des questions sur ton propre avenir et va aider Toussaint Natama car il en a besoin.

  2. Suis pas du tout d’accord avec Lassina TIENDREBEOGO et Yirga.
    Si Lassina veut écrire quelque chose de façon professionnelle qu’il invite Bancé et l’interroge sur son avenir. Il ne peut se lever et écrire des et prétendre que ce sont des hypothèses. Combien de fois Bancé nous a sauvé ou ces soit disant anciens nous ont aidé. Il faut penser au changement c’est vrai mais pensez vous que nos jeunes sont assez bon pour représenter valablement et faire le travail des doyens ?
    Moi je ne pense même si le talent y est.
    J’étais carrément déçu du dernier match à domicile au stade du 4Aout de Lassina TRAORÉ il n’as pu rien faire bon bref.
    Nous avons toujours besoin de ces joueurs ne leurs forcez pas la main.

  3. Bonsoir, ns sommes d c pays, et j’aimerais invité chacun d nous à penser a c qu’il apporte au pays. Combien ont pu ou peuvent haussé si haut l’image du faso comme les étalons foot ?! En tant que journaliste, montre nous que u est si bon et va a l’international. Tu manque d’humilité, si j continue je serais comme toi… J’espère que tu as demandé pardon à Saboteur, même si c’est e’ apartheid.

  4. Où est la polimique dans l écrit deu journaliste.Et puis ce que tu as fait hier n a rien à voir avec ce que tu fais aujourd’hui. Hier c’était bien on l a reconnu aujourd’hui c’est mauvais tu dis niet taisez vous. Toi aussi même ceux qui remporté des coupes du monde sont critiqués et ils ne disent rien toi pour une troisième place en CAN tu veux être immortalisé. Tu fais ton travail sur le terrain et Lassina Sawadogo fait son travail en appréciant ce que tu fais c est ça son travail. Un point sur n trait. Qui es-tu pour que le journaliste te soumette ses écrits avant de publier. Tu es arrogant la au crépuscule de ta carrière. Basta. Bravo LASSINA SAWADOGO. CONTINUE de donner tes points de vue en toute indépendance en toute liberté en tout temps en tout lieu. Mais aurait qui suit l actualité sportive dans notre pays comprend aisément cette bagarre que Aristide fait au journaliste

  5. Bien dit Yirga on a besoin d’être uni pour que notre football avance je signale effectivement qu’il faut quitter les choses avant que les choses ne vous quittent merci

  6. M. Justin Larba YIRGA, c’est le joueur le plus en forme du moment qui est sélectionné et joue. Je ne pense pas qu’un joueur peut de lui même s’inviter en équipe nationale. Par conséquent demander aux joueurs de laisser les crampons pour leurs petits frères n’est pas une bonne analyse parce qu’il faut stimuler la concurrence en laissant aussi les jeunes se battre pour mériter leur place et c’est en cela que la présence des anciens est à saluer. Rien ne vous dit qu’à la prochaine CAN l’équipe ne présentera pas un visage tout nouveau!! C’est le travail de la fédération à travers les orientations et les objectifs qu’elle se fixe, il n’appartient donc pas à quelqu’un de demander à un joueur de raccrocher les crampons pour prioriser la montée d’une jeune génération. On risque de cultiver la médiocrité. Fraternellement!

  7. Le journaliste est dans son plein droit de faire ses analyses n’en déplaise .
    Je trouve que le journaliste a été très limite . On se rappelle bance’ avait soutenu la candidature de Sita Sangaré malheureusement l’armée a décliné Sita. Donc un joueur en activité doit avoir un droit de réserve surtout qu’il tire vers la porte de sortie. Bance’ a intérêt calmer à se ressaisir avec cette élection.

  8. franchement je pense que le journaliste Lassina Sawadogo n’est pas humble dans ces propos. je le dis parce que je suis souvent ses interventions à la Télé, c’est pas professionnel ce qu’il fait et dit souvent. Les footballeurs ont marqué l’histoire du Burkina, et cela restera gravé dans les anales, qu’est ce que lui il a fait pour le pays et qui restera gravé dans la mémoire des gens? rien à ma connaissance. Donc un peu de respect aux joueurs, aux encadreurs, aux dirigeants de Foot Burkinabè et j’en passe.

  9. Merci mon frère bancé,tu as bien répondu.il y a des gens qui ont la mémoire courte mais ne vous en faites pas car ce ne sont pas ces quelques personnes là qui pourraient saboter ce que vous avez fait.
    Vous avez écrit jusqu’à présent la meilleure page de l’histoire du football du Burkina faso et cela restera à jamais dans les coeurs de la majorité des Burkinabè.
    Que vous soyez à la prochaine CAN ou pas,vous vous seriez toujours les meilleurs combattants devant les générations prochaines qui remporteront peut-être la CAN un jour.
    Il faut bien que Lassina sawadogo s’explique du pourquoi cet écrit d’ingratitude.

  10. Mr Aristide BANCE ,vous êtes l’un de mes joueurs burkinabé préféré. Je vous admire beaucoup. Mr Lassina SAWADOGO est l’un de mes journaliste sportif burkinabé que j’apprécie beaucoup également. Mr BANCE le journaliste a fait job en émettant une hypothèse,ce n’est qu’une hypothèse,il ne vous flèche pas. J’en ai suivi des commentaires de match ou des émissions de magazines de sport ou M.SAWADOGO fait aux éloges,vous glorifié et cela fesait vraiment plaisir. je veux que vous en convenait avec lui que le temps de la révèle est arrivé,vos jambes semble fatigue même si vous avez la ferme volonté de continuer. Il serait mieux de céder votre place à vos petits frères et la fédération burkinabé doit y songer. Je pensais que c’est ce que le journalice a voulu. Le peuple burkinabé est entièrement satisfait du boulot que vous fait, nous en sommes entièrement reconnaissant . Vous êtes nos héros et vous restera nos héros à jamais . Vos noms Aristide BANCE, Charles KABORE, Alain Simbiri TRAORÉ et vos coéquipiers de la CAN 2013 et 2017 Sachez que vos noms sont inscrits dans les livres d’or du Burkina. Mais,il est également temps pour vous de savoir vous retirer pour n’est pas anéantir le travail abbatu par le passé. A mon humble avis, c’est ce que le journaliste a voulu dire,je pense qu’il n’a pas l’intention de vous dénigrer. M. BANCE prenez un peu de recul et analyser froidement ces écrits,vous allez comprendre qu’il souhaite votre bien. Vous connaissez mieux le peuple burkinabé surtout les amoureux du foot plus que quiconque, si vous revenez en 2022 et vous faites une prestation pas digne, il va balayer du revers de la main les bonnes actions faites par le passé et vous serez déçu. Voilà pourquoi M.SAWADOGO attiré votre attention. M BANCE et M SAWADOGO vous êtes nos leaders,vous êtes nos exemples, vous êtes nos champions. Je vous demande de prioriser l’intérêt du football burkinabé, de s’unir main dans la main pour son rayonnement pour le plus grand bonheur du peuple burkinabé. Nous sommes tous jeunes et l’avenir du Burkina Faso sur les plans (sportif) nous incombe tous. Que Dieu bénisse le Burkina Faso

  11. On ne vous remerciera jamais assez pour ce que vous avez fais pour notre football. Merci Bance et tes coéquipiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre