Ouagadougou : Le conseil municipal fait le point de la gestion de la ville

187 0

La deuxième session ordinaire du conseil municipal s’est tenue ce mardi 14 juillet 2020 à Ouagadougou dans les locaux de la salle de spectacles du palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guinguané. Il a été question, au cours de ce conseil, de revenir sur des points de la gestion de la ville de Ouagadougou.

Avec principalement 6 points à l’ordre du jour, et un quorum atteint, le maire de la commune a abordé des questions liées à la gestion de la ville de Ouagadougou. Il a également  présenté son rapport spécial de l’année 2019.

Face aux restrictions qu’impose la pandémie à Coronavirus, le conseil municipal se tient à présent au palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guinguané. Selon le maire, la présentation de son rapport spécial devait se faire depuis le mois de mars mais a connu un report suite à la pandémie à Coronavirus. Il a affirmé qu’ils ont eu « l’autorisation de pouvoir le présenter cette fois-ci par le ministère de l’administration territoriale ».

Le maire de la commune de Ouagadougou Armand Béouindé s’est réjoui du bilan de l’année 2019. Selon lui, de nombreuses réalisations sont à saluer à leur jute valeur. « Ce qu’on peut retenir de ce rapport est que nous avons pu renforcer les capacités de la commune en termes de ressources humaines, de ressources logistiques et en termes également de mobilisation de ressources financières. Sans oublier la construction d’infrastructures, que ce soit au niveau scolaire, de la mobilité urbaine, au niveau sanitaire. Il y a beaucoup d’infrastructures que la commune a eu à réaliser », a-t-il  déclaré.

« Il faut réfléchir sur une communauté de commune et créer ensemble le grand Ouaga »

Par ailleurs, le conseil municipal a également statué « sur des questions d’importance qui vont gouverner sur l’avenir la ville de Ouagadadougou. C’est l’adhésion de la ville de Ouaga à la communauté de commune du grand Ouaga ».

Pour Armand Béouindé, la gestion de la ville de Ouagadougou est une question urgente au vu de son expansion. Il faut donc, de ce fait, aller vers une gestion collégiale afin de maintenir un bon rythme de travail avec les autres communes qui touchent la ville de Ouagadougou comme Saaba, Komsilga, Pabré, Ziniaré et Loumbila. « Il faut réfléchir sur une communauté de communes et créer ensemble le grand Ouaga qui sera géré comme une métropole. Nous avons eu un quitus de l’ensemble des conseillers de la ville de Ouagadougou qui étaient présents pour que nous allons ensemble dans cette concertation intercommunale », a-t-il dit.

« Le mouvement d’humeur de la police municipale pose préjudice aux populations »

Le maire de Ouagadougou se prononçant sur le mouvement d’humeur de la police municipale a manifesté son mécontentement quant à l’arrêt progressif de la tâche qui leur est assignée. « Le mouvement d’humeur cause préjudice aux populations(…). On se rend compte qu’ils sont de plus en plus absents dans les carrefours, que les gens s’installent d’une manière anarchique parce qu’ils posent des revendications qui, malheureusement, ne peuvent pas trouver des réponses structurelles », a-t-il confié. Armand Béouindé a également déclaré qu’ils sont «  dans l’inégalité la plus totale parce que le mouvement d’humeur a été constaté comme étant un mouvement illégal ».

Cependant, pourparlers ont été entamés à en croire les propos du maire. « Nous sommes en discussion avec eux pour les appeler à la raison et j’espère que très bientôt, on trouvera ensemble une solution pour qu’ils puissent reprendre le boulot », a-t-il rassuré.

« Il n’est pas concevable que 550 personnes qui sont payées grâce aux impôts que les ‘Ouagavillois’  versent refusent pendant un mois de travailler au motif qu’ils ont des revendications structurelles qui n’arrivent pas à être réglées », a-t-il conclu.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkian24

 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *