Avis de recrutement d’un consultant au Burkina Faso

89 0
ECOUTER

Créée en 1951, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) est l’organisation intergouvernementale chef de file dans le domaine de la migration. Devenue l’agence des Nations Unies chargée des migrations en septembre 2016, l’OIM est attachée au principe selon lequel des migrations qui s’effectuent en bon ordre et dans le respect de la dignité humaine sont bénéfiques aux migrants et à la société. Elle œuvre de concert avec ses partenaires de la communauté internationale pour aider à relever les défis opérationnels croissants de la migration, améliorer la compréhension des questions migratoires, encourager le développement économique et social par la migration et préserver le bien-être et les droits humains des migrants. Installée au Burkina Faso. En 2003, l’OIM travaille de concert avec le Gouvernement afin d’assurer une meilleure réponse aux défis liés à la gestion des flux migratoires.

En étroite collaboration avec les autorités burkinabè, les partenaires locaux et internationaux et la société civile, l’action de l’OIM se matérialise à travers différents programmes concernant principalement la protection et l’assistance aux migrants en situation de vulnérabilité, l’assistance au retour volontaire et la réintégration socioéconomique des migrants de retour, le renforcement de capacités techniques et opérationnelles en matière de sécurité et de gestion des frontières, la cohésion sociale et la consolidation de la paix, les campagnes d’information et de sensibilisation sur les risques et les alternatives à la migration irrégulière, l’appui dans la formulation des politiques migratoires, la lutte contre la traite des êtres humains, la migration et le développement. Dans le cadre de son appui au Gouvernement burkinabè dans la lutte contre l’extrémisme violent, la prévention des conflits , L’OIM
met en œuvre un projet dans le domaine de la Stabilisation communautaire et la Consolidation de la paix intitulée « Appui à la prévention des conflits et l’extrémisme violent dans les Région l’Est et du Centre-Est du Burkina Faso » Financé par le Fonds de consolidation de la paix des Nation-Unies et mis en œuvre dans le cadre du Programme d’appui à la prévention des conflits et de l’extrémisme violent dans les zones frontalières du Bénin, du Burkina et du Togo. L’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration de la résilience des populations des zones transfrontalières du Bénin, Burkina Faso et du Togo face aux conflits communautaires et à l’extrémisme violent. Afin, d’assurer une mise en œuvre efficace et durable dudit projet, l’OIM souhaite conduire une étude sur les créneaux porteurs de l’économie dans les régions de l’Est et du Centre-Est du  Burkina Faso.

Les activités de cartographie des secteurs porteurs occupent une place importante dans l’exécution de ce projet. Elle facilitera l’autonomisation des femmes et des jeunes à travers l’accès à la formation et le renforcement des capacités à développer des activités génératrices de revenus et à améliorer leur employabilité.

👉🏽 Pour télécharger le communiqué, cliquez ici : recrutement d’un consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre