Forum 2020 du Conseil Economique et Social : La corrélation ente la diversité culturelle et le développement durable au centre des échanges

101 0
ECOUTER

Il s’est ouvert le 14 juillet 2020 à Koudougou, le forum national 2020 du Conseil Economique et Social (CES) autour du thème : « Diversité culturelle et développement durable au Burkina Faso : état des lieux, défis et perspectives ». présidée par le premier responsable de ladite institution, le Dr Moise Napon, la cérémonie d’ouverture à connu la présence de quatre gouverneurs de régions.

La culture constitue un des piliers fondamentaux pour une intégration harmonieuse des peuples. Aussi l’importance d’une stabilité et d’une cohésion sociale dans le développement et l’édification d’une Nation prospère a été mise en évidence par des études et recherches sur cette problématique. Mieux, la diversité culturelle se décline en la volonté de donner à tous les peuples, l’occasion d’apporter équitablement leur contribution à l’édification de la civilisation universelle. 

C’est donc à juste titre que le Conseil Economique et Social a placé les échanges de son forum 2020 sous cet angle, avec pour objectif global d’apporter sa contribution à la prise de conscience et à l’engagement de tous sur l’indéniable relation entre la diversité culturelle et le développement du Burkina Faso.

Pour le maire de Koudougou Maurice Mocktar Zongo, la ville de Koudougou constitue un reflet de la diversité culturelle au regard des nombreuses communautés qui y vivent. Ce constat, selon la gouverneure du Centre-Ouest Irène Coulibaly s’applique à toute la région du Centre-Ouest. Le Burkina Faso est un pays qui se caractérise par la diversité de sa culture, a affirmé le président du CES, Moïse Napon.

Des manifestations telles que la Semaine Nationale de la Culture (SNC), le FESPACO, le Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO), les Nuits Atypiques de Koudougou (NAK) etc. constituent des valeurs déterminantes du pays des hommes intègres. En termes de statistiques, notons qu’en 2013 par exemple, les activités culturelles auraient contribué à hauteur de 3,93% du PIB soit 154 807 milliards de FCFA.

Dans le domaine des emplois a soutenu le président du CES, l’étude sur les emplois culturels réalisée en 2017 par le ministère en charge de la Culture, a évalué les emplois culturels à 392 729, soit 4,6% du volume total des emplois dénombrés. Prévus pour se dérouler sur trois jours, les travaux connaitront la présentation de deux panels au cours desquels, six communications seront données.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre