Twitter : Des célébrités et entreprises visées par un piratage massif aux crypto-monnaies

290 0

Les comptes Twitter de personnalités américaines, dont Bill Gates, Elon Musk, Donald Trump ou encore Joe Biden et Barack Obama, ainsi que des entreprises comme Apple et Uber, ont été victimes, le mercredi 15 juillet 2020 d’un piratage massif utilisé pour promouvoir une escroquerie aux crypto- monnaies.

Des messages sur ces comptes piratés, pour la plupart rapidement effacés, invitaient les internautes à faire parvenir des bitcoins à des adresses spécifiques, prétendant renvoyer en échange le double des montants transférés.

« Joyeux mercredi ! J’offre des bitcoins à tous mes abonnés. Je double tous les paiements envoyés à l’adresse bitcoin ci-dessous », ont notamment pu lire les usagers de Twitter sur le compte d’Elon Musk, le patron de Tesla. Selon le site spécialisé Blockchain.com, qui trace les transactions effectuées en crypto-monnaies, un total de 12,58 bitcoins, soit près de 116 000 dollars, a été envoyé vers l’une des adresses mentionnées dans les Tweets frauduleux.

Les comptes du cofondateur de Microsoft, Bill Gates, du patron d’Amazon, Jeff Bezos, du candidat démocrate à l’élection présidentielle de novembre, Joe Biden, de l’ancien maire de New York Mike Bloomberg ou encore du célèbre investisseur Warren Buffett ont affiché pendant un temps des messages au contenu similaire.

« Attaque coordonnée d’ingénierie sociale »

Dans un message publié sur son compte Twitter Support, le réseau social a confirmé « être au courant d’un incident de sécurité » et travaille à sa résolution. « Il est possible que vous ne puissiez pas tweeter ou réinitialiser votre mot de passe pendant que nous étudions cet incident », a ajouté le réseau à l’oiseau bleu. Twitter a ainsi expliqué avoir été victime d’une « attaque coordonnée d’ingénierie sociale » ayant visé « avec succès certains de nos employés qui disposent d’accès à nos outils internes ».

En rappel, en mars 2017, de nombreux comptes certifiés, dont ceux d’Amnesty International, du ministère français de l’économie ou de la BBC Amérique du Nord, avaient été piratés par des hackeurs présumés favorables au Président turc Recep Tayyip Erdogan. Egalement en août 2019, une série de messages « racistes » avait été publiée sur le compte personnel du patron de Twitter Jack Dorsey, à son insu.

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *