Promotion et protection des droits humains : L’Union Européenne apporte une aide à la CNDH

1303 0

La représentation de l’Union Européenne au Burkina Faso et la Commission Nationale des droits de l’homme ont procédé à la signature d’un contrat de subvention, ce jeudi 16 juillet 2020, à Ouagadougou. C’est un peu plus de 162 millions FCFA que l’Union Européenne apporte comme appui à la mise en œuvre des activités de la CNDH.

Ce contrat de subvention a été voulu par l’Union Européenne comme appui à la CNDH dans la mise en œuvre de ses missions de suivi quotidien des droits humains,  de promotion et de protection des droits humains au Burkina Faso.

En effet, les droits humains et la démocratie constituent d’importants domaines de coopération de l’Union, d’où cet engagement auprès de la commission afin qu’elle puisse mener à bien sa mission.

C’est un montant 250 000 euros, soit plus de 162 millions de FCFA que l’Union Européenne met à la disposition de la Commission, comme appui à la CNDH à la mise en œuvre de ses activités. Cette subvention qui entre dans le cadre de l’Instrument européen pour la démocratie et les droits humains (IEDDH) s’étale sur deux ans.

José Luis Sánchez Alegre chargé d’affaires par intérim de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, représentant l’Ambassadeur Wolfram Vetter

Pour José Luis Sánchez Alegre, chargé d’affaires par intérim de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, représentant l’Ambassadeur Wolfram Vetter, c’est une volonté confirmée de soutenir le Burkina Faso (autorités, institutions, société civile) dans ces efforts.

Nous devons travailler collectivement contre les actes terroristes, contre la violence, contre les abus et les exactions. Nous devons travailler collectivement en faveur de la justice et contre l’impunité. Il est essentiel dans ce contexte que le Gouvernement du Burkina Faso, acteur principal, reste engagé dans la protection des personnes, la prévention des violations et les abus des droits, le suivi des enquêtes en cours, la lutte contre l’impunité et l’amélioration constante de la justice », a-t-il déclaré.

Les activités de la CNDH bénéficiant de cette action résultent d’une convergence de vues fondées sur les priorités identifiées dans le cadre du plan stratégique 2018-2021 et du plan de travail 2020 de la CNDH d’une part et de l’autre , sur les domaines d’intérêt pour la délégation de l’Union Européenne en matière de droits humains.

Il s’agit, entre autres, des activités de promotion du respect des droits fondamentaux et réduire les violations des droits humains, soutenir la CNDH protéger les droits des citoyens dans la période électorale, renforcer la visibilité et l’accessibilité de l’institution à la population.

Le Président de la Commission, Kalifa Rodrigue Namoano, a rassuré ses partenaires du bon usage de cette

Kalifa Rodrigue Namoano, Président de la CNDH

subvention afin d’améliorer la promotion et la protection des droits humains au profit des populations du Burkina Faso.

Il s’est réjoui de cet appui car il intervient à un moment où la CNDH fait l’objet de multiples sollicitations et interpellations au plan national et international au regard du contexte national marqué par une crise sécuritaire impactant négativement l’effectivité des droits humains au Burkina Faso.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *