Diaspora : Un Burkinabè crée un réseau social

295 0
ECOUTER

Dans le but de permettre aux individus ayant le même centre d’intérêt, Tasien Somé a créé Ybann (lire en anglais « Why bann »). Premier du genre dans le concert des réseaux sociaux dans le monde, Ybann permet gratuitement à ses membres d’échanger des informations et des expériences de vie dans leur domaine respectif et selon leur centre d’intérêt.

Il suffit d’un clic pour rencontrer des personnes ayant les mêmes centres d’intérêt sur www.ybann.com. En gestation depuis 2014, ce réseau social est une réalité depuis deux ans. Il a été créé par un Burkinabè, ingénieur agricole de son état, Tasien L. Somé.

Avec une application disponible et téléchargeable sur android et iphone, Ybann donne la possibilité de promouvoir ses activités dans tous les domaines de la vie sociale. Avec son ergonomie digitale unique, il permet «une liberté d’expression, d’échanges et de promotion qui crée une particularité à côté des autres réseaux sociaux. Il permet de connecter les individus en fonction de leur centre d’intérêt. Par exemple, des musiciens aux musiciens, les stylistes aux stylistes et aussi des particuliers cherchant à bâtir un réseau d’amis», explique le promoteur Tasien.

Une autre singularité de Ybann est de permettre aux artistes, de faire la promotion de leur discographie sur la plateforme, tout en permettant des échanges directs avec leurs fan à travers le monde entier.

Ce réseau social, selon son promoteur est aussi un cadre idéal pour la promotion du business des membres. A côté des grands réseaux sociaux, Tasien Somé, veut créer une originalité africaine et internationale avec Ybann.

« C’est une fierté burkinabè dans la mesure où les Africains adhèrent à Ybann. De nombreux adhérents viennent du Nigéria, du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Libéria, du Sénégal. La langue de prédilection de Ybann est l’anglais basique», indique son promoteur.

Il bat Yahoo en procès

Pour Tasien Somé, le début n’a pas été aisé. Esté en justice par Yahoo pour le Y de Ybann, il gagne son procès grâce à la qualité de son logo et la particularité de son idéologie. La justice a reconnu l’originalité de sa création et a débouté Yahoo de sa plainte.

 «La qualité de la plateforme et l’idéologie de ce réseau social font la différence d’avec les autres médias sociaux. Ybann est le cadre par excellence de la liberté d’expression. D’ailleurs le mot Y, prononcé « Why » en anglais est venu du mot « why ban ? » qui sous-entend, « pourquoi bannir la liberté d’expression ?», selon le promoteur.  

Les perspectives et les visions de Ybann sont de favoriser la convergence et le partage des idées et des intérêts des individus partout dans le monde. Cette plateforme est gratuite tant pour les musiciens que pour les individus. Ils peuvent télécharger et y déposer gratuitement  leur musique de façon illimitée, sans restriction  de capacité.

M. Somé rassure : « mon objectif premier n’est pas de faire de l’argent mais, plutôt de donner à mes frères africains et même au monde entier, une plateforme d’expression libre dans le but de promouvoir les mêmes centres d’intérêt et échanger les idées sur les domaines que chacun jugera utile pour lui-même.» L’application est téléchargeable sur play store (android) et app store (iphone) ou sur www.ybann.com.

Correspondance particulière

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre