Covid-19 au Burkina Faso : Le Projet de renforcement des services de santé soutient le ministère

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le Projet de renforcement des services de santé (PRSS) a offert au ministère de la santé un lot de matériels médicotechniques ce mercredi 22 juillet 2020 à Ouagadougou.

Le ministère de la santé a bénéficié d’un appui en matériel médicotechnique de lutte contre le Covid-19 de la part du PRSS ce lundi 22 juillet 2020.

Ce geste du PRSS est constitué de 9 caméras thermiques, de 50 pulvériseurs et désinfectants, du gel hydro-alcoolique, de distributeurs de gel, de kits de protection individuelle, du matériel pour le laboratoire de référence Grippe et de 10 véhicules loués pour les activités des équipes d’intervention rapide.

Le coût global de ces matériels est estimé à près de 900 000 000 de F CFA. Pour ce qui est de l’utilisation des caméras thermiques, elles serviront à renforcer la surveillance dans les points d’entrée. Notamment dans les aéroports et les frontières. Elles alertent sur les températures supérieures à 37 °C.

Selon le coordonnateur du projet de renforcement des services de santé, Isaïe Meda, c’est un honneur pour sa structure d’apporter sa contribution à la mise en œuvre du plan national de réponse à la pandémie de Covid-19.

« Quand on regarde les statistiques des cas importés, cela nous interpelle »

« Nous pensons que ce matériel va contribuer à consolider les acquis qui sont déjà là. Et faire en sorte de prévenir les rebonds de la maladie qui peuvent être un peu dommageables pour notre pays », a souligné le coordonnateur du PRSS. Il a également confié que le PRSS reviendra très prochainement avec d’autres matériels en appui au ministère.

Emmanuel Sorgho, au nom du ministère de la santé, a remercié le PRSS pour cet appui qu’il a qualifié d’important. « C’est vrai dans notre pays, les chiffres sont assez encourageants. Il prouve que nous avons réussi quand même à maitriser la chaîne de la pandémie.

Mais quand on regarde les statistiques des cas importés, cela nous interpelle. Et nous devons renforcer la vigilance et la surveillance. Et ce matériel qu’on nous a remis ce matin va être d’un grand apport dans le cadre de la surveillance que nous organisons. Surtout avec la perspective de la réouverture des frontières », a-t-il fait noter.

Il faut rappeler que ce matériel est acquis sur un financement de la Banque mondiale.

Willy SAGBE

Burkina 24

Écouter l’article


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page