Burkina Faso : Zéphirin Diabré investi candidat à la présidentielle 2020

120 0
ECOUTER

Dans la cuvette du Palais des sports de Ouaga 2000 a eu lieu, le samedi 25 juillet 2020, le congrès extraordinaire d’investiture du candidat déclaré de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020, Zéphirin Diabré. Ce congrès avait pour thème, « Ensemble avec Zeph, un nouveau départ en toute sécurité ».

Avant la cérémonie d’investiture du candidat déclaré de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le bilan de la gestion du pouvoir par le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a été dressé.

De l’avis de Nathanaël Ouédraogo, « notre pays traverse depuis 5 ans, une mal gouvernance. Il est à genoux. Je dirais même qu’il est couché. Un tiers de notre territoire est contrôlé par les terroristes, 1 million de déplacés, une économie à plat (…) ». Pour remédier à ces problèmes, les militants de l’UPC appellent à « un vrai changement » en conduisant Zephirin Diabré, « l’homme de la réconciliation nationale », « à Kossyam au soir du 22 novembre 2020 ».

A son tour, Zephirin Diabré a également passé au crible, la gestion du pouvoir par le MPP. L’accent a été mis sur la lutte contre du terrorisme.

« Il y a cinq ans, les Burkinabè ont commis la grave erreur de confier leur destinée au MPP et à ses alliés (…) .Nous sommes déçus de la gestion du MPP (…). Quand le MPP est arrivé au pouvoir, il a succédé à des gens. Quand ces gens étaient au pouvoir, on n’avait pas ces combats. Ou bien ? D’où sort-il qu’eux, en cinq ans, ils aient livré le pays aux forces du mal ? Quand ils sont arrivés, les terroristes étaient au Mali et on connaissait les frontières du Burkina. Cinq ans plus tard, on ne connaît plus les frontières parce que les terroristes sont déjà dans la Comoé. Et tout cela à cause de leur impréparation (…).

Les échecs, on peut en citer d’autres. Le MPP et ses alliés étaient avec nous à la Place de la révolution quand on faisait l’insurrection et on dénonçait la mal gouvernance et la corruption. Malheureusement, la corruption est de retour à tous les niveaux. Même des ministres et des conseillers spéciaux du président du Faso sont devenus des brouteurs (…). Avec le MPP et ses alliés, le dialogue social est rompu. Avec eux, l’administration est devenue politisée. Et il y a de nombreux camarades de l’UPC qui peuvent témoigner qu’on leur a refusé des pistes techniques parce qu’ils étaient UPC (…) »

Zephirin Diabré, le 25 juillet 2020

A ce congrès d’investiture, le candidat déclaré de l’UPC a reçu le soutien de leaders politiques burkinabè à l’instar d’Eddie Komboïgo du CDP et de Me Gilbert Noël Ouédraogo de l’ADF/RDA. Ce dernier a appelé les partis politiques libéraux à un rassemblement pour la conquête du pouvoir au Burkina Faso.

« Imaginez un tant soit peu une alliance entre l’éléphant et le lion dans notre arène politique. Rien ne saurait leur résister (…). Nous avons dores et déjà peaufiné notre stratégie d’alliance pour que ces élections soient un tremplin démocratique en vue d’un véritable changement pur un Burkina Faso prospère », a déclaré Me Gilbert Noël Ouédraogo.

Candidat “naturel” du parti, c’est par acclamations que Zephirin Diabré a par la suite été désigné candidat déclaré de l’UPC à la présidentielle du 22 novembre 2020. Après sa désignation, il a été investi séance tenante et a reçu les symboles de sa candidature, à savoir une écharpe, une médaille en or et un bâton de commandement.

En rappel, Zephirin Diabré est arrivé en seconde position lors de la présidentielle de 2015 avec 29,65% des voix derrière Roch Kaboré, actuel candidat déclaré du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir.

Le Congrès d’investiture du candidat de l’UPC a connu la participation de plusieurs partis politiques burkinabè de la majorité dont le MPP et de l’opposition politique, mais aussi des partis politiques venant du Sénégal, de la Mauritanie et du Niger.

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre