Burkina : Les politiques publiques agricoles analysées par des ONG

192 0

Des Organisations Non-Gouvernementales (ONG) ont mené des études sur une implication de l’agro écologie dans l’élaboration des politiques publiques agricoles au Burkina Faso. A l’issue de cette étude, les résultats ont été présentés ce vendredi 24 juillet 2020.

L’ONG Action contre la Faim, l’INERA, l’Association BEO NEERE et l’Union Provinciale des Professionnels Agricoles de la Tapoa (UPPA) sont porteurs d’un projet d’appui à la transition agro écologique dans la région de l’Est (PATEB). Afin de juger la prise en compte de l’agro écologie dans les politiques de développement publiques agricoles, elles ont initié une étude.

Une étude qui devra permettre un bon encrage du projet qui a déjà démarré en août 2019 et qui court jusqu’en  juin 2022. Dans ledit projet, il est prévu une implémentation de plusieurs activités dont le plaidoyer pour la promotion de l’agro écologie au Burkina Faso. Partant de là, les différentes structures impliquées dans le PATEB, ont voulu restituer les résultats de l’enquête.

Cette étude a ainsi permis de disposer d’une grille d’analyse, de données solides sur le niveau de prise en compte de l’agro écologie. Aussi, à l’issue de l’étude, des recommandations ont été faites afin de faciliter l’émergence de politiques en faveur de l’agro écologie. Des recommandations qui devraient aider à relever le niveau de prise en compte de l’agro écologie car étant faible à l’étape actuelle.

Du côté des acteurs du domaine, l’étude a révélé qu’ils étaient dans l’ignorance de politiques spécifiques dédiées à la promotion de l’agro-écologie au Burkina Faso.

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *