FBF : «Les présidents des ligues régionales d’office membres des commissions spécialisées», selon Amado Traoré

1332 0
ECOUTER
Voiced by Amazon Polly

Après la validation de son dossier de candidature à l’élection du futur président de la Fédération burkinabè de football, Amado Traoré a adressé un message à ses soutiens. Tout en appelant les différents acteurs au fair-play, il livre des précisions sur certains pans de son programme.

« L’horizon s’éclaircit davantage, le soleil avec ses rayons éclaire chaque jour que Dieu fait, notre chemin qui mène à Bobo-Dioulasso. Oui, dans notre exaltante marche pour la présidence de la Fédération Burkinabè de Football (FBF), nous avons fait ce vendredi, 24 juillet, un grand pas », a écrit Amado Traoré, candidat à l’élection du président de la Fédération burkinabè de football. Cette officialisation de sa candidature constitue une victoire d’étape selon ses propres mots.

Il appelle ses partisans à s’impliquer davantage dans la campagne pour lui assurer une victoire. « Cette victoire qui en appelle d’autres certainement sonne comme une invite à la persévérance. En effet, c’est maintenant que le travail commence. Rien n’est acquis d’avance, il ne faudrait donc pas commettre l’erreur de vouloir dormir sur des lauriers. Je vous invite à aller au front pour expliquer et convaincre les électeurs que le projet commun que nous avons pour le football burkinabè est le meilleur. Il s’agit de cette action V.I.T.A.L.E qui va apporter à notre football, la bouffée d’oxygène nécessaire à son rayonnement national et international », ajoute Traoré.

A son adversaire Lazare Banssé, ancien président de l’EFO, il souhaite le fair-play dans ce duel. « Le match final va donc se jouer entre lui et moi. Je souhaite qu’il soit une belle partie de football dans le Fair-play et le respect mutuel. Projet contre projet, argument contre argument afin de permettre aux électeurs de choisir dans la transparence et la sérénité, le prochain président de la Fédération Burkinabè de Football », souhaite Amado Traoré.

Impliquer les acteurs

En attendant l’ouverture de la campagne prévue le 7 août 2020, il s’engage à se « battre dans le respect de l’adversaire ». Il assure une rencontre avec les électeurs : « Mon équipe et moi viendrons à leur rencontre pour qu’ensemble, nous décidions de ce que nous voulons que notre football soit dans le court, moyen et long terme. Mon approche est participative et inclusive, mon action à la tête de la FBF le sera également. Personne ne restera en marge de cette gestion ».

En plus, Amado Traoré fait une promesse : « D’ores et déjà et en attendant de recevoir le projet de nouvel organigramme, je prends la décision que tous les présidents des ligues régionales seront d’office membres des commissions spécialisées. Ces acteurs importants de la chaîne ne peuvent pas être écartés de la gestion de la fédération. Ils doivent y prendre une part active, savoir ce qui s’y passe, donner leur avis et faire des propositions pour la bonne marche de notre maison commune ». Il assure d’améliorer la gouvernance de la FBF à travers l’élaboration d’un nouvel organigramme.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *