Sahel : Vers une concrétisation de la coalition internationale

95 0
ECOUTER

Les pays du G5 Sahel et la France ont mis en place une coalition internationale pour le Sahel. Lors d’une réunion ministérielle qui a eu lieu ce mardi 28 juillet 2020 par visioconférence, il a été principalement question de donner du contenu à cette coalition pour éviter toute forme d’ambiguïté.

La coalition internationale pour le Sahel a été précédemment créée à Pau en janvier 2020. C’est une initiative des chefs d’Etat du G5 Sahel. La réunion des ministres des affaires étrangères du G5 Sahel et de la France a eu pour but de jeter les bases pour une mise en œuvre effective de la coalition sur le terrain.

 Il a été également question de donner du contenu à cette coalition, de concert avec tous les partis concernés. Le ministre des affaires étrangères Alpha Barry, ainsi que tous les autres ministres, s’est prononcé sur les principaux points abordés lors de cette visioconférence.

Au menu de cette visioconférence, il s’est agit de trouver un nom approprié pour le responsable de la coalition, de définir un siège et de voir dans quelle mesure le choix d’un responsable pour cette coalition peut être fait.

Le ministre en charge des affaires étrangères au Burkina Faso, n’a pas manqué de relever la pertinence de cette réunion au vu des points qui ont été abordés. « Il était important que les ministres des affaires étrangères se retrouvent pour voir comment cette coalition peut se concrétiser sur le terrain, comment est-ce qu’elle peut s’articuler avec ce qui existe déjà comme le secrétariat exécutif du G5 Sahel», a-t-il confié.

La coalition prend forme

Le ministre a rappelé que cette coalition s’occupe principalement de 4 piliers que sont la lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités sécuritaires et de défense des Etats, le retour de l’administration et le développement.

Alpha Barry a expliqué qu’il y aura un haut représentant qui sera nommé. Pour le siège le choix c’est porté sur Bruxelles au vu de son emplacement stratégique et aussi parce qu’elle est la capitale Européenne. A la tête de cette coalition internationale pour le Sahel, il y aura un Sahélien secondé par l’un des partenaires, notamment un Européen.

Cette nomination se veut alternative pour chaque prochain mandat. Et enfin, pour la nomination, ce sera au pouvoir décisionnel des chefs d’Etats de choisir le haut représentant de la coalition internationale pour le Sahel.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre