Côte d’Ivoire: ADO maintient le suspense quant à sa candidature à la présidentielle d’Octobre prochain

90 0
ECOUTER

« L’élan national » invitant le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara  à briguer un troisième mandat a été réitéré par le conseil politique de son groupement politique le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix, (RHDP), dont des dizaines de cadres et élus réunis au palais des congrès d’Abidjan en ont fait la demande pressante. En réponse, le président ivoirien a annoncé avoir pris acte de leur demande tout en promettant livrer sa décision « très prochainement ».

La réponse évasive du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a été accueillie par une clameur de désapprobation et de frustration de ses camarades militants du RHDP. « Avec beaucoup d’attachement et d’affection à Amadou, à mon fils, je prends acte des résolutions du conseil politique et de votre demande, a déclaré le président Alassane Ouattara à l’issue de la réunion de son parti, le RHDP. Je vous demande de continuer à avoir une pensée pour Amadou Gon Coulibaly et de me laisser le temps du recueillement et de la récupération, avant de vous donner une réponse très prochainement », a-t-il offert comme réplique aux cadres de son parti présents à cette cérémonie, tout en revenant à intervalles réguliers sur des hommages à son regretté fils Amadou Gon Coulibaly, candidat désigné du RHDP de son vivant.

« Vous savez que je ne vous ai jamais déçus et je ne vous décevrai jamais… Je tiens à la victoire du Rhdp au soir du 31 octobre 2020 et cela est une priorité pour moi. Je veux vous rassurer, je suis avec vous », a laissé entendre le Président Alassane O²uattara qui selon certains observateurs venait ainsi de déclarer sa candidature avec la plus grande élégance et serait en train de se donner le temps de trouver la parade et la manière de convaincre sur ce qui ressemblerait à un volte-face magistral.

Les militants du RHDP y ont perçu pour leur compte un grand chef d’Etat à la hauteur de sa fonction.

L’opposition dit attendre de pied ferme Alassane Ouattara et le RHDP dont la candidature serait anticonstitutionnelle.

Laurent Gbagbo veut son passeport pour rentrer

Pendant ce temps à Bruxelles, Laurent Gbagbo en liberté provisoire a introduit une requête pour l’obtention d’un casier judiciaire, de certificat de nationalité et d’un passeport ordinaire. « Notre Chancellerie à Bruxelles, nous a informés de la réception d’une requête de passeport par monsieur Laurent Gbagbo et le dossier est en cours de traitement », a déclaré le ministre de la communication et porte-parole du Gouvernement, Sidi Touré au terme du Conseil des Ministres tenu ce mercredi 29 Juillet 2020 à Abidjan-Plateau.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre