COVID-19 au Burkina : Coris Assurances offre 50 000 masques aux candidats au BAC

54 2
ECOUTER

Le groupe Coris Assurances a remis 50 000 masques d’une valeur de 20 millions de francs CFA au ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues  nationales (MENAPLN) ce mercredi 29 juillet 2020 à Ouagadougou. Ce don a pour but de barrer la route au Covid-19 et de permettre une fluidité dans la composition du Baccalauréat session 2020.

Depuis l’apparition de la pandémie à Coronavirus, le Burkina Faso, à l’instar d’autres pays, connait de nombreuses difficultés dans de nombreux secteurs du développement. Le secteur de l’éducation n’est pas en reste. Face aux restrictions qu’impose cette pandémie, grand nombre de bouleversements ont été observés.

En effet, le secteur de l’éducation a connu une année scolaire en queue de poisson avec un arrêt des cours deux mois plus tôt. C’est face à ce constat que le groupe Coris assurances a décidé de soutenir les activités du ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues  nationales dans la lutte contre la pandémie en offrant 50 000 masques au dit ministère.

Cet acte répond également à l’appel à la solidarité national lancé par le président du Burkina Faso pour soutenir le plan de riposte contre le Covid-19.

« Ce matériel que vous nous offrez va nous permettre de palier ce manque de masques… »

Hadarai Rabo, directeur général de Coris assurances a confié que « c’est dans l’optique de soutenir le ministère dans cet acte de protection, que Coris Assurances, dans un élan de patriotisme, avons décidé de faire ce don de 50 000 masques au profit des candidats du Baccalauréat session 2020 ».

Le ministre en charge de l’éducation nationale professeur Stanislas Ouaro a salué l’initiative du groupe Coris Assurances, qui n’est pas à sa première marque de soutien à l’endroit du plan de riposte contre la pandémie à Coronavirus. « Ce matériel que vous nous offrez, va nous permettre de palier ce manque de masques et de contribuer ainsi à améliorer l’organisation de cet examen », a-t-il dit.

Stanislas Ouaro a expliqué que ces masques iront dans les directions régionales. Ils  seront donc à la disposition des élèves dans les centres de composition qui viendront sans dispositif de masques. Notons que le port du masque est obligatoire pour avoir accès à la salle de composition.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre