Assurance Maladie universelle : Les personnes indigentes de Bogodogo et Boulmiougou prises en charge à 100%

51 0

A la faveur de dérogation de service par la Caisse nationale d’Assurance maladie universelle, la mutuelle de santé « Laafi Baoré » a procédé le 30 juillet 2020 à la signature de convention avec des centres de santé  et les mairies de quelques arrondissements  de la ville de Ouagadougou pour la prise en charge des personnes indigentes.

Les personnes indigentes des districts sanitaires et CSPS de Boulmiougou et Bogodogo qui sont situés dans les arrondissements 5, 7, 11 et 12 ne débourseront plus un rond pour se soigner.  « La personne indigente  est prise en charge à 100% … une fois qu’une personne indigente malade arrive au centre de santé avec sa carte d’assurer », a laissé entendre Patrick Pamoussa, secrétaire permanent du Réseau des Mutuelles de Santé (RAMS).

Le panier de soins comprend des médicaments essentiels génériques, les actes médicaux, les interventions chirurgicales et concernent les centres de santé publique, centres médicaux avec antenne chirurgicale.

Les personnes indigentes ce sont des personnes pauvres qui ont des difficultés sociales, des difficultés pour avoir des soins de santé et qui ont souvent des problèmes pour se nourrir.

Selon Massimbo Jean Gabin, directeur des prestations et de contrôle de la Caisse nationale d’assurance maladie universelle, la caisse accompagne les ONG promotrices  de mutuelles sociales dans le cadre de l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle.

« Nous avons signé avec l’ONG RAMS une convention pour qu’elle assure pour le compte de la CNAMU, la mobilisation sociale, l’enrôlement des personnes indigentes dans les mutuelles sociales et l’achat  des prestations », a-t-il expliqué.

A en croire toujours Patrick Pamoussa, « la CNAMU a versé 7500 F CFA par personne au RAMS. Ces 7500 vont être mis dans une cagnotte commune et c’est cette cagnotte commune qui va servir à prendre en charge les personnes indigentes ».

Cette signature matérialise le lien officiel entre les mutuelles et les formations sanitaires et permettre aux personnes indigentes d’avoir accès aux soins.

Après cette signature, interviendra dès que disponible la phase de distribution des cartes d’assurance aux personnes indigentes pour qu’elles puissent être prises en charge dans les formations sanitaires qui ont signé des conventions.

8 formations sanitaires sont concernées avec 573 personnes indigentes de Boulmiougou et Bogodogo qui bénéficieront des soins gratuitement.

« C’est un ouf de soulagement », dira Rasmata Compaoré, maire de l’arrondissement 12 de la commune de Ouagadougou pour les 300 personnes  identifiées dans son arrondissement.

« Ça vient en droite ligne de nos priorités pour les personnes indigentes. Nous avions déjà mené beaucoup d’action dans ce sens. Ce qui a fait porter le choix sur notre arrondissement… Cela  vient en appui et en grand soulagement pour la prise en charge de ces personnes qui sont pour la plupart d’un certain âge. Nous veillons et nous veillerons à ce que ces personnes bénéficient des soins selon les termes de la convention », a-t-elle indiqué.

A noter que la CNAMU avait déjà expérimenté l’assurance maladie universelle pour les personnes indigentes dans des régions du Burkina pour laquelle elle avait entamé une tournée d’explication en décembre 2019.

A lire aussi : En route pour la prise en charge gratuite des personnes indigentes

 

Related Post

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *