Élection présidentielle au Burkina Faso : Kadré Désiré Ouédraogo partant pour une alliance avec l’opposition

204 0
ECOUTER

Le chef de file de l’opposition politique (CFOP) et candidat à l’élection présidentielle de novembre 2020 sous la bannière de l’UPC, Zéphirin Diabré, a rendu une visite de courtoisie au candidat Kadré Désiré Ouédraogo ce jeudi 30 juillet 2020 à Ouagadougou. Ces deux hommes de l’opposition se sont entretenus sur les prochaines échéances électorales notamment la question d’une coalition de l’opposition au 2nd tour.

A quelques mois de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020, les candidats affûtent leurs armes et des alliances se nouent parmi les candidats de l’opposition. C’est le cas du candidat du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), Eddie Komboigo et celui de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) Zéphirin Diabré, et d’autres partis de l’opposition politique qui se sont déjà accordés pour se soutenir en cas d’un second tour.

Désormais, il faut compter avec le candidat Kadré Désiré Ouédraogo (KDO) qui a rejoint cette coalition. Le candidat soutenu par le parti Agir Ensemble pour le Burkina Faso (parti affilié à l’opposition politique), se dit prêt à adhérer à l’accord politique. « Nous sommes tous de l’opposition et dans ce sens, nous travaillons à offrir au Burkina Faso, de nouvelles perspectives, de nouveaux dirigeants pour la paix et la stabilité dans notre pays », a indiqué KDO. Avec le CFOP, les deux hommes ont revu « les pistes d’une future et proche collaboration ».

L’ambition commune est alors d’offrir aux « pays des Hommes intègres » un nouvel espoir pour le bien-être de ses populations. L’opposition politique prône une véritable réconciliation. « Je me réjouis de cette perspective de mettre nos efforts en commun pour que notre travail puisse être efficace », a soulevé Kadré Désiré Ouédraogo. Il espère alors que les électeurs burkinabè vont faire un « bon choix » au soir du 22 novembre 2020.

les deux hommes ont revu « les pistes d’une future et proche collaboration »

«  Pour nous, il y aura 2nd tour »

Sur la question de savoir si KDO va soutenir Eddie Komboigo (candidat du CDP) si d’aventure celui-ci arrive le mieux placé au 2nd tour, l’intéressé a répondu par l’affirmatif. « Si un parti est membre de cet accord, il signe cet accord et que je suis membre de cet accord, il est évident que je respecterai mes engagements quel que soit la personne. Il faut redonner la crédibilité à la parole. Nos Hommes politiques doivent savoir prendre une option et la tenir. Si je signe un engagement, je respecte cet engagement », a laissé entendre Kadré Désiré Ouédraogo.

Pour Zéphirin Diabré, la visite du jour vise un double objectif. Il s’agissait d’abord pour lui en tant que CFOP de venir présenter la coalition en gestation à KDO. Ensuite, en tant que candidat de l’UPC, il a dit vouloir venir prendre langue avec un autre candidat qui avait entrepris la même démarche quand il avait annoncé sa candidature. Par rapport à l’accord politique, le « grand lion » y croit fermement. «  Pour nous, il y aura 2nd tour au regard de la configuration de la scène politique et surtout du calibre des hommes et femmes engagés dans cette bataille », a confié Zéphirin Diabré.

C’est donc fort convaincu d’une convergence d’idées que le président de l’UPC repart dans sa tanière. Pour les grands rendez-vous, le CFOP  a indiqué que le jeudi 6 aout 2020 se tiendra l’ultime rencontre pour valider le document de l’alliance politique. Ensuite, viendra une cérémonie officielle de signatures de tous les partis.  La bataille électorale s’annonce ainsi serrée entre l’opposition et la majorité présidentielle.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre