Covid-19 au Burkina : 21 nouveaux cas testés positifs

76 0
ECOUTER

La situation de la pandémie à Coronavirus est stable au Burkina Faso, même si ces dernières semaines, le nombre de cas a connu un rebond. C’est la principale information donnée par le coordonnateur du comité sectoriel « santé » de la riposte à l’épidémie du COVID-19, Docteur Brice Bicaba ce jeudi 30 juillet 2020 lors d’un point de presse sur  l’évolution de la pandémie à Coronavirus.

A la date du 28 juillet 2020,  le nombre de cas confirmés est de 21 cas dont 6 cas importés et 15 cas de contamination communautaire répartis comme suit : 5 cas à Bobo-Dioulasso, 4 cas à Ouagadougou, 4 à Gaoua, 1 à Houndé et 1 cas à Sindou. Il n’y a aucune guérison ni aucun décès. Il y a donc 186 cas actifs répartis dans 8 régions du Burkina Faso.

Au vu du rebond du nombre de cas cette dernière semaine, le coordonnateur du comité sectoriel « santé » de la riposte à l’épidémie du COVID-19 a expliqué que la tendance est à augmenter le nombre de contrôles. Les voyageurs étant les principales personnes où le risque de contamination est le plus élevé, il est important d’accroître le nombre de contrôle et d’améliorer le suivi.

Les défis à relever

Pour le docteur Bicaba le premier gros défi, c’est l’ouverture des aéroports prévue pour le 1er  août 2020. A cet effet, des exercices de stimulation ont été faits pour voir comment réagir de façon effective si toutefois deux avions de grande capacité débarquaient au même moment.  Il a rassuré en affirmant que ces exercices leur ont permis d’améliorer le dispositif mis en place pour assurer le contrôle des voyageurs.

Il y a aussi la surveillance avec la dévolution de la prise en charge de la pandémie à Coronavirus dans la routine, le respect des mesures de prévention individuelle et collective pour éviter un rebond.

Le docteur Bicaba a en outre invité la population à se faire dépister de façon volontaire. Selon lui cet engagement pourrait venir à bout de cette pandémie dans notre contrée.

Les perspectives

Comme perspectives, le coordonnateur du comité sectoriel « santé » de la riposte à l’épidémie du COVID-19 entend se lancer dans la recherche active des cas en communauté avec les volontaires afin de les contrôler à temps. L’ouverture de centres de dépistage dans toutes les régions est envisagée.  Il est également prévu le renforcement des capacités de diagnostic au sein des laboratoires régionaux.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre