Santé animale : Gisèle Marie Sophie Ouédraogo/Sanon passe avec succès sa thèse en physiologie animale

244 5

«Etude des interactions hôtes -vecteurs-parasites et symbiontes dans la lutte contre la mouche tsé-tsé, vecteur de la Trypanosomose Animale Africaine en Afrique de l’Ouest», c’est autour de ce thème que le désormais Dr Gisèle Marie Sophie Ouédraogo/Sanon, Directrice générale de l’Insectarium de Bobo-Dioulasso, a soutenu sa thèse le jeudi 30 juillet 2020

Les mouches tsé-tsé sont des vecteurs de trypanosomes africains qui provoquent la maladie du sommeil chez l’homme et la nagana chez le bétail.

Eu égard au manque de vaccin contre ce mal résistant, des approches de lutte sont adoptées telle que la TIS (Technique de l’insecte stérile).

La mise en œuvre de cette technique nécessitant des préalables, cette étude vise à optimiser ladite technique pour une application plus efficiente en Afrique de l’Ouest.

Des résultats concluants ont été trouvés à l’issue de ce travail de recherches. Il s’agit entre autres, d’un marqueur d’identification moléculaire des glossines, des prévalences de trypanosomes, de Wolbachia, du virus de l’hypertrophie des glandes salivaires ainsi que l’interaction entre eux.

Sous la direction du Pr Bayala et la codirection du Directeur de recherche, Dr Traoré, le jury composé de six membres, a validé le travail de l’impétrante et l’a sanctionnée avec la mention très honorable.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 5 commentaires

  1. Soumaila Pagabeleguem |

    Félicitations à Dr Giele Ouedraogo/Sanou pour le travail abattu et les réunions obtenus qui contribueront à améliorer les outils de lutte contre les mouches tsé-tsé. Bon courage pour la suite

  2. Bénéwendé Aristide KABORE |

    Toutes nos félicitations Dr OUEDRAOGO/SANON. Ce travail est d’un grand intérêt pour le BF et la sous région. En tant que Directeur de la lutte intégrée contre la mouche tsé-tsé et trypanosomoses, les résultats de ce travail de longue haleine nous permettront de mieux caractériser les espèces de glossines et de trypanosomes qui circulent, maitriser la compétence vectorielle de glossines, de mener une meilleure surveillance de la trypanosomiase et enfin d’opérationnaliser la technique de l’insecte stérile, technique pour laquelle le Burkina Faso à travers l’Insectarium de Bobo-Dioulasso (www.pattec.bf) est une référence pour la sous-région. Bonne suite de carrière Docteur

  3. Félicitations au Dr, c’est l’Afrique qui gagne. Bonne suite de carrière et que ce joyau obtenu lui donne de s’épanouir et contribue au développement du monde de la santé animale d’où l’homme se rassure de sa propre santé !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *