Liban: Le gouvernement instaure l’état d’urgence pour deux semaines

211 0

Le bilan consécutif à la double explosion dans la capitale Beyrouth le mardi 04 Août 2020, a été revu à la hausse par le gouvernement libanais avec désormais 137 morts et plus de 5000 blessés à la date de jeudi 06 Août 2020. Ce même jeudi, l’état d’urgence pour deux semaines a alors été décrété dans la capitale alors que le président français Emmanuel Macron y est attendu pour apporter le réconfort et la solidarité de la France.

Les opérations de secours se poursuivent à Beyrouth, la capitale libanaise assujettie à une double explosion d’une rare et vaste ampleur. Les soldats et les pompiers sont toujours à pied d’œuvre pour retrouver ces dizaines de personnes portées disparues.

Le désastre est si important qu’il ne ne reste plus aucune structure debout dans le port de Beyrouth.

Le gouvernement libanais est en face de deux défis principaux, l’organisation des soins des blessés vu que les hôpitaux existants sont saturés et la gestion des sans-abris, dont le nombre est estimé, selon le gouverneur de Beyrouth, à 300 000 personnes. Le Qatar travaille à l’installation de deux hôpitaux de campagne ce qui devrait améliorer la situation. Pour ce qui est des sans-abris, le Liban compte essentiellement sur la solidarité nationale et l’aide internationale.

A propos de l’enquête sur ces explosions, le gouvernement libanais met la pression sur les experts dans le domaine en ne leur accordant que cinq jours pour présenter leurs conclusions. L’assignation à résidence des personnes suspectées d’être impliquées dans le stockage du nitrate d’ammonium sur le port de Beyrouth a été réclamée.

De son côté, le directeur des douanes, Badri Daher, a confirmé qu’un dépôt de feux d’artifice se trouvait effectivement près du hangar où étaient entreposées les 2 700 tonnes de nitrate d’ammonium. Il a par ailleurs révélé avoir interpellé officiellement la justice à six reprises sur le danger du stockage d’un tel produit si  hautement explosif dans l’espace portuaire.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Photo : L’usine nouvelle

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *