Meiway déclare que « c'est le mandat de trop »

3e mandat d’Alassane Ouattara : Meiway déclare que « c’est le mandat de trop »

313 0

A la suite de l’annonce du président Ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, de briguer un 3e mandat, l’artiste Ivoirien Meiway, a réalisé une vidéo sur sa chaine YouTube pour désapprouver la décision du chef de l’Etat de la Côte d’Ivoire. Il a fait savoir au président ivoirien qu’il risquait de faire sombrer la Côte d’Ivoire dans un chaos. C’était le jeudi 6 août 2020.

A travers une vidéo postée sur sa chaine YouTube, l’auteur-compositeur ivoirien Meiway, de son vrai nom Désiré Frédéric Ehui, a opté pour le refus du silence après l’annonce du président Ouattara de briquer un 3e mandat à la tête de la magistrature suprême.

Il a alerté le président devant l’opinion ivoirienne et mondiale qu’« en succombant à la tentation et à l’éternité politique, vous risquez de faire sombrer la Côte d’Ivoire dans un chaos que nous croyions éloigné à jamais ».

« Allez-vous sacrifier tout ce que vous avez bâti pour vous classer du mauvais côté de l’histoire de notre pays…? Allez-vous tomber sans résister dans le destin tragique des Chefs d’état africains obsédés par le pouvoir…? Mr le Président, vous avez encore une chance d’échapper aux prédateurs qui s’agitent autour de vous pour leurs intérêts et non pour le vôtre », s’est-il indigné.

Je sais prévenir… je ne sais pas guérir 

Sachant que la période peut lui valoir des désagréments, l’artiste jette au nez du président ivoirien que « s’il n’y a aucune personne dans la jeune génération compétente pour vous succéder, vous avez dès lors monsieur le Président échoué ».

« Il faut le reconnaître en renonçant à ce 3e mandat qui sera le mandat de trop; car le peuple Ivoirien qui vous a porté, qui vous a accompagné à la magistrature suprême, pourrait vous manquer de respect. En vous remerciant en avance pour votre attention, je vous prie Monsieur le Président de retenir, que je sais prévenir… je ne sais pas guérir », a indiqué l’artiste.

Le concepteur du Zoblazo prévient son président qu’après avoir fait exiler les fils de la Côte d’Ivoire et fait emprisonner les porteurs d’idées opposées, il a encore une chance d’échapper.

Mariam NIGNAN (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *