Burkina : Vers une collaboration entre Toastmasters international et la SONABEL

975 0

La Division J du district 94 de l’association Toastmasters international a organisé une Session de démonstration d‘un club de formation en Communication et leadership au profit du personnel de la SONABEL, le vendredi 7 août 2020 à Ouagadougou.

La division J du district 94 de l’association Taostmasters international a pour ambition de former les individus dans la prise de parole en public et aussi de réveiller le leader qui sommeille en chacun. Au sein de cette association, des programmes sont développés pour assurer la formation des personnes adhérentes.

Hamadé Ouédraogo, Distingué Toastmasters (DTM), architecte de formation, l’un des membres fondateur de Toastmasters international au Burkina Faso, a expliqué le bien-fondé d’un club Toastmasters dans son parcours professionnel et dans sa vie en général. Il a expliqué que timide à la base, cette collaboration a chassé sa timidité et lui a redonné confiance en lui même. Cet état de fait lui a fait prendre des responsabilités au sein de Toastmasters international au Burkina et dans la sous-région.

Le bien-fondé du club Toastmasters

Au sein de Toastmasters international, il existe des clubs d’entreprises ou de sociétés qui ont des membres principaux au sein du personnel de l’entreprise, et des clubs communautaires où toutes les couches sociales peuvent adhérer.

A en croire Hamadé Ouédraogo, la création des clubs au sein des entreprises fait croître considérablement leurs capacités dans la gestion du temps, en organisation, en planification, objectif et en réalisation.

Des clubs ont déjà été crées à la Direction générale des impôts, à l’Ecole nationale des douanes, à la Chambre de commerce et à la Maison de l’entreprise.

Un partenariat bénéfique pour les membres de la SONABEL

Aujourd’hui, le personnel de la SONABEL est intéressé. D’où cette session de démonstration pour lui permettre de “tester le produit”.

Pascal Kéré, directeur des ressources humaines de la SONABEL,  a en effet révélé que « cette session de formation est une session démonstrative que nous avons demandée à nos amis Toastmasters parce que nous souhaitions créer un club d’entreprise ».

Le manager des ressources humaine a affirmé que la compétence passe par l’équation suivante. « Il ne suffit pas d’avoir le produit, il faut avoir la qualité du service qui accompagne le produit. Et pour avoir cette qualité de service, il faut avoir des hommes compétents. Et pour avoir des hommes compétents il faut avoir un encadrement compétent », a-t-il conclu.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *