Burkina : Plus de 600 plants mis en terre à l’arrondissement 3 de Ouagadougou

186 0

L’arrondissement 3 de Ouagadougou a accueilli la plantation de 670  plants à l’occasion de la commémoration de la seconde édition de la journée nationale de l’arbre. Cette commémoration s’est faite autour de la ceinture verte ce samedi 8 août  2020 à Ouagadougou.

C’est autour du thème « arbre, santé et résilience climatique » qu’a été commémorée la 2e édition de la journée nationale de l’arbre. Instaurée en 2018, réalisée en 2019 à Tenkodogo, les responsables de l’environnement en partenariat avec l’Office national d’identification (ONI), entendent apporter leur pierre dans la protection de l’environnement.

Le directeur général de l’ONI, Aristide Béré, parrain de cette édition, a souligné qu’ils ont été très ravis de prendre part à cette commémoration. Il a affirmé que, conscient de l’usage permanent qu’ils ont sur l’environnement au sein de  l’ONI, en se fiant aux factures d’eau et d’électricité, il leur est paru très important de prendre part à la préservation de l’environnement.

« La machine de l’identification au Burkina Faso, est énergivore et nous avons voulu participer à l’effort de compensation nationale à cette pression humaine sur le couvert végétal en participant à la commémoration de la journée nationale de l’arbre », a-t-il confié.

Une journée pour participer au reverdissement du couvert végétal

Le gouverneur de la région du Centre, Sibiri De Issa Ouédraogo a expliqué qu’entre 2002 et 2013, le Burkina Faso a perdu plus de 24 870 km2 de forêt soit 9% de son territoire. A en croire ses propos, cette journée nationale de l’arbre a été instaurée pour répondre efficacement à l’objectif de 60% de taux de réussite pour la plantation des arbres. Cette commémoration a aussi pour but une meilleure responsabilisation de tout un chacun dans la réhabilitation de l’environnement. 

Il a par ailleurs indiqué que « cette journée nous permet, non seulement de planter utile,  mais aussi de sensibiliser les populations quant à l’utilité de l’arbre dans notre société ». 

Planter des arbres pour les générations futures

Le directeur général de l’ONI a rappelé que cette action citoyenne correspond au slogan de l’Office national d’identification, qui est « l’identification au service de la citoyenneté ». Il a en outre confié que cette plantation est le début d’un travail permanent pour protéger les arbres pour les générations futures. A cet effet, l’espace qui a connu cette plantation d’arbres va être clôturé et il sera également mis en place un système d’arrosage au profit des plants.

Haoua Fofana, directrice régionale de l’environnement,  de l’économie verte  et du changement climatique du Centre, a rassuré sur la sécurisation des plants grâce à un accord avec le ministère. Elle a également salué l’engagement des résidents de la cité pour la protection des arbres plantés. 670 plants qui servent à la production locale ont été mis en terre dont le karité, le néré, le raisin sauvage, les lianes, le moringa.

Alphonsine Ouédraogo, résidente de l’arrondissement 3 de Ouagadougou, a salué le bien-fondé de cette initiative. « Après la saison pluvieuse, les gens viennent jeter les ordures. Avec cette activité et la clôture qui est entrain d’être construite, ce problème va beaucoup diminuer », s’est-elle réjouit.

La journée nationale de l’arbre a été commémorée pour cette 2e édition dans la ville de Banfora.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *