Secteur minier burkinabè : Depuis 2019, plus de 51 milliards F CFA répartis entre les collectivités territoriales

704 0

Depuis 2019, ce sont plus de 51 milliards de F CFA que les collectivités territoriales du Burkina Faso ont engrangé au titre du Fonds minier de développement local (FMDL). L’année passée, elles ont reçu plus de 30 milliards de F CFA et cette année, pour le premier trimestre, ce sont plus de 21 milliards de F CFA (21 465 517 000 F CFA) qui seront répartis entre les régions les communes. Ce montant, recouvert du 1er janvier au 31 décembre 2019, est composé de 1% du chiffre d’affaires des sociétés minières (12 965 063 579) et 20 % des Redevances Proportionnelles (42 502 267 105 F CFA).

Le Comité de suivi du Fonds minier de développement local a tenu une session ordinaire en juillet 2020 afin de procéder à la répartition des fonds collectés au titre du Fonds minier de développement local (FMDL). Ce sont 21 465 517 000 F CFA au bénéfice des régions et communes du Burkina Faso qui ont été récoltés pour le premier semestre de l’année 2020. Ce fonds, faut-il le rappeler, émane du Code minier de 2015.

A titre d’exemple, pour le premier semestre de 2020, la Commune de Houndé dans la Région des Hauts-Bassins qui abrite entre autres Houndé Gold Opération, a obtenu 1 213 233 041 F CFA. Dans la région du Sahel, les communes de Falangountou et de Gorom-Gorom qui abritent la Mine d’Essakane obtiennent chacune 1 374 728 017 F CFA.

Ces ressources, selon le Code minier burkinabè, sont inscrites dans les programmes d’investissements communautaires des bénéficiaires. Elles sont prioritairement affectées aux secteurs sociaux.

En rappel, 16 mines dont 15 d’or et une de zinc sont en exploitation au Burkina Faso. Entre 2017 et 2019, les recettes issues du secteur extractif ont connu une progression passant de 223,258 milliards à 273,266 milliards de F CFA.

 

Téléchargez 👉 Répartition du Fonds minier de développement local depuis 2019



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *