caravane du PNDES

Boucle du Mouhoun : La caravane du PNDES a fait une halte à Tchériba

128 0

Du 8 août au 3 octobre 2020, une caravane sillonne le Burkina Faso pour présenter le bilan du PNDES et  recueillir les perspectives des populations. Ce samedi 15 août 2020, l’équipe a fait une halte dans la commune rurale de Tchériba dans la région de la Boucle du Mouhoun.

Adopté, il y a un peu plus de 4 ans, le Plan national de développement économique et social (PNDES) tire vers sa fin.

A travers une caravane, initiée par le Mouvement « le Changement c’est Moi d’Abord », le bilan a été présenté à la population de Tchériba dans la Boucle du Mouhoun. C’était ce samedi 15 août 2020. Pour cette halte, Stanislas Ouaro était l’un des parrains.

Le bilan a été présenté à la population de Tchériba dans la Boucle du Mouhoun

« Ainsi durant 4 ans et demi, nous avons travaillé à construire un Burkina Faso meilleur et prospère malgré un contexte national et transfrontalier marqué par les attaques terroristes. En dépit de l’adversité, le Faso reste debout et avance. Malgré l’insécurité, le Faso se construit et est résilient », a-t-il indiqué.

A l’écouter, après quatre années de travail, il était temps de faire le bilan des réalisations et de recueillir les doléances des populations pour les années à venir.

Lire également👉 Infrastructures scolaires : Le Pr Ouaro à Tchériba

Le Maire de Tchériba, Michel Bako, est satisfait des réalisations faites dans sa commune. « Le bilan est positif dans la commune de Tchériba. Beaucoup de réalisations dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’eau potable et de l’agriculture ont été faites », a-t-il souligné.

Pour lui, cette journée est une aubaine pour présenter à la population les réalisations effectuées dans sa commune. Cependant, le premier responsable de la commune a profité soumettre des doléances pour sa localité. Il s’agit, entre autres, de l’électrification de la commune et de la voirie.

A noter que pour l’étape de Tchériba, les parrains étaient les ministres en charge de l’éducation,  de la santé, de l’habitat et de ressources animales.

Jules César KABORE

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *