Assassinat du Grand Imam de Djibo : La réaction du mouvement SENS

112 0

Ceci est une déclaration du Mouvement SENS sur l’assassinat du grand imam de Djibo.

Le mouvement SENS a appris, ce 15 août 2020, avec consternation et tristesse, l’assassinat du Grand imam de Djibo, par ailleurs président de la communauté musulmane de la province du Soum. Ce lâche assassinat plonge une fois de plus le Burkina Faso dans l’émoi et la tristesse. Le mouvement SENS présente ses sincères condoléances à la famille du disparu, à la communauté musulmane et à l’ensemble des populations du Soum qui vivent le martyr depuis des années.

Cette triste nouvelle vient nous rappeler la nécessité de l’unité nationale contre l’Hydre terroriste qui frappe notre pays sans distinction d’ethnie ni de religion.

 Nous devons courageusement nous dresser contre cette barbarie dans la cohésion et la solidarité nationale. Convaincu du caractère sacré de la vie et du symbole que représentait ce guide religieux, le mouvement SENS s’indigne et s’interroge sur l’incapacité du gouvernement à sécuriser cette petite portion du territoire national d’à peine 30 kilomètres.

Nul besoin de rappeler que sur le même tronçon, le député-maire de Djibo avait aussi été lâchement arrêté et abattu avec ses trois compagnons d’infortune. Faut-il rappeler aux autorités qui sont au chaud à Ouagadougou que les usagers de la route Djibo-Kongoussi sont régulièrement soumis aux contrôles humiliants des hommes armés qui dictent leur loi à longueur de journée, enlèvent qui ils veulent et refoulent tout usager ou car indésirable ? Ils avaient même eu l’outrecuidance de décréter un blocus de la ville de Djibo durant plusieurs semaines courant mars et avril 2020.

Cette situation doit prendre fin.

Par conséquent, le mouvement SENS attend du gouvernement burkinabè, des actions urgentes pour sécuriser l’ensemble des axes routiers du pays, particulièrement l’axe Kongoussi-Djibo qui échappe visiblement au contrôle de la République.

Nous appelons l’ensemble des autorités politiques et militaires à faire de la sécurité des populations une priorité absolue. C’est le SENS primordial de l ‘existence d’un Etat.

La Coordination Nationale

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *