Journée nationale de l’arbre au Burkina Faso : L’Association Dabii-Danyê met en terre 1000 plants à Boussougou

133 0

L’Association Dabii Danye (ADD) a organisé ce samedi 8 août 2020, une campagne de reboisement suivie d’une conférence publique à Gon-Boussougou dans la région du Centre Sud. Cette campagne est un apport de l’association dans la lutte contre les changements climatiques et pour le maintien de la cohésion sociale.

Le samedi 08 août 2020, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré donnait dans le village de Siniéna, commune de Banfora, région des Cascades, le top de départ de la cérémonie de plantation d’arbres, dans le cadre de la 2e édition de la Journée nationale de l’Arbre. Au même moment, les membres de l’Association Dabii-Danyê étaient fortement mobilisées à Gon-Boussougou, pour la même cause, seulement dans une approche particulière. Celle de mettre à profit les vertus de la parenté à plaisanterie au servie de la sauvegarde de l’environnement.

En effet, l’association Dabii Danye (ADD) qui œuvre dans la cohésion sociale à travers la parenté à plaisanterie entre Gourounsi et Bissa, a une fois de plus respecté sa tradition ce samedi. Après Réo (localité gourounsi) en 2019, c’est Gon-Boussougou (terre bissa) que les arbres pour le compte de l’année 2020 ont été plantés. 

Une histoire « d’esclaves »

Selon le coordonnateur national de l’ADD, Antarest Batiana, cette activité s’inscrit dans le cadre du plan d’actions triennal. Cette année, il s’est articulé sur la campagne de reboisement dans une localité habitée par les Bissa, d’où le choix de Gon-Boussougou.

Au menu des activités, il y a eu également une conférence publique sur l’importance de la parenté à plaisanterie et le maintien de la cohésion sociale. « DABII DANYE a voulu par cette activité planter l’arbre de la cohésion sociale. Nous avons mis en terre environ 1000 plants constitués de manguiers, de la cola cotiforia, des arbres à néré et du baobab », a expliqué Antarest Batiana. « Nous sommes très satisfaits vu la mobilisation et l’honneur que les esclaves bissas ont accordé au Gourounsi, je remercie le maire Bissa pour sa disponibilité et son accompagnement », a ajouté le coordonnateur national de l’ADD.

Pour le maire de Gon-Goussougou, Mohamed Maré, cette action est bien accueillie par sa commune.   

« C’est une fierté pour nous de recevoir nos amis Gourounsi qui sont nos esclaves. Ils sont venus remplir le devoir que leurs grands-parents avaient habitude de faire et nous sommes très contents de les recevoir », a-t-il affirmé. Le maire de la commune de Gon-Boussougou a également salué la tenue de la conférence sur la cohésion sociale initiée par l’association Dabii-Danye.

Le parrain de la cérémonie, le Dr Modeste Yerbanga, Président du Conseil Régional du Centre-Sud a salué cette initiative de l’ADD. « Cette association évolue dans le domaine de la parenté à plaisanterie qui est le socle de la cohésion sociale dans notre pays. Qui parle de cohésion sociale doit systématiquement être soutenu par tout le monde », a-t-il clamé. C’est d’ailleurs, ce qui justifie selon lui, sa présence effective à cette manifestation.

La fin de cette campagne a été marquée par des remises d’attestations de reconnaissance au parrain, au maire de la commune et à des membres de l’association. Dans le souci de respecter la tradition toujours dans la bonne humeur, une tête de chien a été remise aux Gourounsi et des arachides aux Bissa.

Aminata GANSORE

Correspondance particulière

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *