Mali : Des coups de feu entendus à Kati et des ministres enlevés, selon des médias

367 0

Selon des médias, plusieurs personnalités maliennes ont été enlevées ce mardi 18 août 2020.

Selon le « JournalDuMali.com », le Président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, a été enlevé à son domicile officiel par des hommes armés dans la matinée de ce 18 août 2020.

Le ministre de l’économie et des finances, Abdoulaye Daffé, a lui aussi été enlevé à son bureau aux environs de 8h ce même jour, toujours selon le même média.

D’autres informations relayées par Maliweb.net font état d’une minuterie à Kati, ville garnison située à 20 km de Bamako, la Capitale malienne.

Selon RFI, à Kati, des coups de feu ont été entendus par les habitants tôt ce mardi 18 août au niveau du camp militaire. L’accès au camp serait impossible et la route bloquée. A en croire un témoin contacté par le média français, il n’est pas possible de rejoindre la capitale depuis Kati.

Kati est une ville située en périphérie de Bamako et à proximité de Koulouba, le palais présidentiel. Selon un autre témoin, les marchés de Kati sont fermés et la population semble paniquée. Les ambassades, notamment de France et Norvège, conseillent à leur ressortissant de rester chez eux, « en raison d’une agitation possible dans la ville de Bamako ».

En rappel, le Mali traverse une période difficile depuis quelques mois. Une coalition composée de partis politiques, des membres de la société civile et de guides religieux réclame le départ du Président Ibrahim Boubacar Keita (IBK).

Rassemblés par Mariam NIGNAN (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *