Financements du FPDCT: Constats dans les Hauts-Bassins et les Cascades

852 0

Dans le cadre de sa sortie terrain, le directeur général du Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales a visité les chantiers des régions des Hauts-Bassins et des Cascades. Une occasion également pour le premier responsable de la structure d’apporter son soutien à une association qui œuvre dans la promotion de la femme et l’aide aux orphelins et aux filles-mères.

Après l’étape de la région de la Boucle du Mouhoun, l’équipe du Fonds permanent a mis le cap sur la ville de Sya. Une étape marquée par la visite des boutiques de rue et un ouvrage de franchissement à Koumi.

La commune de Bobo-Dioulasso bénéficie de plus de 100 millions de francs CFA chaque année comme financement de la part du FPDCT. Un financement utilisé pour réaliser notamment une quarantaine d’ouvrages de franchissement. Dans la localité de Koumi, les populations riveraines « apprécient bien l’ouvrage réalisé ».

« Ce passage est important pour les habitants. Tout le monde reconnait son importance », a laissé entendre le 4ème adjoint au maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Alain Sanou. Pour l’entretien de l’ouvrage, le maire a promis l’adhésion des populations. Une affirmation confirmée après une visite chez le chef de la localité. Il faut noter que l’ouvrage de franchissement relie deux parties du village et conduit notamment aux cimetières et à des lieux de culte.

Pour ce qui est des boutiques dans la commune de Ourinion, il faut retenir que leur construction a été faite avec la « pleine participation des populations ». Comme preuve, la municipalité entend construire d’autres boutiques afin de redonner un nouveau visage au marché. « Ces infrastructures contribuent au développement économique et social de la commune. Elles contribuent également a rehaussé le budget de la commune », a dit San Traoré, le maire de la commune.

« On ne sait pas quoi dire pour vous remercier »

Pour l’année de 2020, le droit de tirage de la commune de Ourinion est d’environ 12 millions de francs CFA. Selon les propos du maire, il y a trop de demandes de hangars au niveau du marché.

En guise d’information, la location s’élève à environ 1500 francs CFA par mois. En plus de de la construction des boutiques, le conseil municipal de Ourinion compte réaliser des salles de classes dans le village de Sipiki.

Pour l’étape de Banfora, l’équipe du Fonds Permanent a visité les chantiers de construction de la salle polyvalente, l’auberge du conseil régional et des boutiques de rue dans la commune de Douna. Le droit de tirage du conseil régional pour 2020 s’élève à environ 35 millions de francs CFA. « On ne sait pas quoi dire pour vous remercier. On nous donne cet argent et on vient constater l’état d’avancement des travaux », a exprimé le président du conseil régional de la région des Cascades, Drissa Ouattara.

Bruno Dipama, patron d’une levée de fonds

« C’est tout naturellement que je me suis porté volontiers patron »

En marge de cette sortie terrain du FPDCT, le directeur général de la structure, Bruno Dipama a patronné une cérémonie de levée de fonds en faveur des orphelins, des veuves et des filles-mères. Selon ses propos, c’est le bien-fondé des objectifs de l’association qui l’a poussé  à assister à ladite cérémonie. « Vu les objectifs poursuivis par l’association, c’est tout naturellement que je me suis porté volontiers patron. Nous sommes dans un monde miné par de multiples problèmes. Et le seul moyen de venir à bout de ces problèmes, c’est l’amour, c’est la solidarité et c’est le partage », a-t-il souligné.

Sur les doléances de l’association pour la promotion de la femme, Bruno Dipama entend lutter afin de répondre à leurs besoins. Mais en attendant, il a promis de voir dans la mesure du possible, comment construire un siège pour l’association. Créer également des activités génératrices de revenus est un objectif poursuivi par l’association et qui sera également défendu par le directeur général du Fonds Permanent.

Basile SAMA                                                  

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *