Mali: Après la démission d’IBK, voici ce que prépare la junte militaire

Le président Ibrahim Boubacar Keïta, IBK, a finalement annoncé dans la nuit du mardi 18 au mercredi 19 Août 2020 sa démission de ses fonctions de chef de l’Etat malien. Il en a lui-même fait l’annonce dans une intervention télévisée enregistrée depuis le lieu de son transfèrement à la suite de son arrestation, le camp militaire de Kati, situé à une vingtaine de kilomètres de la capitale Bamako.

« Je ne souhaite qu’aucun sang ne soit versé pour mon maintien au pouvoir… j’ai décidé de quitter de mes fonctions… et je ne garde aucune rancune contre qui que ce soit… Que Dieu bénisse le Mali… », a déclaré le  désormais « Président de la République sortant » du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, tel que présenté au bas de l’écran lors de la lecture de sa lettre de démission filmée dans un bureau du camp militaire Soundiata-Keïta de Kati et retransmise sur l’ORTM, la télévision nationale.

Ibrahim Boubacar Keïta a rappelé qu’après sa démission, il va de soi que l’Assemblée nationale et le gouvernement conduit par le Premier Ministre Boubou Cissé sont par voie de conséquence dissous.

La mise en place d’un « Comité national pour le salut du peuple » par la junte militaire

Dans une autre intervention télévisée peu après celle de l’ex-chef de l’Etat malien IBK, les militaires à l’origine de la mutinerie et de l’arrestation de celui-ci ont annoncé la création d’un « Comité national pour le salut du peuple » avec pour premier projet d’instaurer une transition politique civile en vue d’organiser des élections « dans un délai raisonnable », comme indiqué dans cette vidéo ci-dessous par son porte-parole le Colonel-Major Ismael Wague.

https://www.youtube.com/watch?v=enHCFKVkePk

Une mutinerie intervenue le mardi 18 Août 2020 au lendemain d’une réunion de la haute hiérarchie militaire malienne rendant plus stricte le profil de carrière militaire a dégénéré en coup d’Etat ayant conduit à l’arrestation du président malien à sa résidence de Sebenikoro, en compagnie du Premier ministre, Boubou Cissé.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Malijet



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page