Santé au Burkina Faso : 7315 nouveaux personnels paramédicaux déclarés aptes pour le service

169 0

Après trois ans d’études pour certains et deux ans pour les autres, 7315 personnels paramédicaux issus de 57 écoles de santé publiques et privées du Burkina Faso, ont reçu leurs diplômes marquant ainsi la fin de leur formation ce vendredi 21 août 2020 à Ouagadougou. Et ce, après avoir passé avec succès des examens nationaux de fin d’études.

Le secteur de la santé burkinabè s’élargit. En effet, il a accueilli ce vendredi 21 août 2020, 7315 nouveaux personnels paramédicaux issus des écoles publiques et privées de santé du « Pays des Hommes intègres ». Ces lauréats sont répartis en 14 filières.

Il s’agit d’agents itinérants de santé et hygiène, de sages-femmes, d’accoucheuses brevetées, d’infirmiers brevetés et gestionnaires des hôpitaux et services de santé. 

Pr Claudine Lougué, ministre de la santé, s’est dit réjouie du fait que son département accueille ces nouveaux diplômés prêts pour servir leur nation. 

« La transformation structurelle de l’économie burkinabè, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social, ne saurait s’envisager sans un capital humain à même de porter ce défi », a-t-elle souligné.

A l’écouter, ce résultat est rendu possible grâce aux actions conjuguées par de nombreux acteurs qui « savent que la formation est l’essence même de tout succès et dans les contextes des pays en voie de développement tel que le Burkina Faso ».  « Une voie royale pour accélérer les progrès économiques et sociaux », a-t-elle ajouté.

« Nous sommes appelés à servir partout où le besoin se fera sentir »

Par ailleurs, Pr Claudine Lougué a appelé les lauréats à mettre en pratique les connaissances acquises durant leur formation. « La formation révèle l’aptitude et le terrain révèle la compétence », a-t-elle renchéri.

Pour la présidente des associations des écoles privées de santé du Burkina et fondatrice des Ecoles de santé Sainte Ewige, Ramata Ilboudo Edwige, a fait noter que la présente formation s’est déroulée en plusieurs étapes. « Nous avons la formation théorique et la formation pratique. Dans la formation théorique, nous avons les évaluations continues, les travaux dirigés et les examens de fin d’études », a-t-elle expliqué. Elle a aussi précisé que la formation pratique s’est déroulée dans les structures sanitaires.

Au nom des lauréats, Dolozanga Abdou a laissé entendre qu’ils sont prêts à servir la nation. « Nous sommes appelés à servir partout où le besoin se fera sentir. Nous ne devrions donc pas hésiter à se mettre au service de la population tout  entière », a-t-il affirmé.

Il a à cet effet invité ses camarades à s’investir à apporter les prestations de soins dans le respect des droits humains quelles que soient les difficultés auxquelles, ils feront face.

Willy SAGBE

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *