Burkina Faso : La SIO ouvre ses portes aux nouveaux bacheliers

1150 0

La cérémonie d’ouverture de la Semaine nationale de l’Information et de l’Orientation (SIO) post baccalauréat a eu lieu ce mardi 25 août 2020 à Ouagadougou dans les locaux du SIAO.

L’orientation après le succès au Baccalauréat demeure le premier casse-tête des futurs étudiants. En effet, faire le bon choix, savoir s’orienter, et connaitre les débouchés, c’est cette mission que s’est donnée cette 5e édition de la SIO. Une semaine durant, les étudiants auront des informations sur les filières, ainsi que les instituts de formation afin d’être mieux outillés pour cette nouvelle étape de leur carrière professionnelle.

Cette édition de la foire des organisations universitaires et professionnelles se tient sous le thème « Problématique de l’accès à l’enseignement supérieur au Burkina Faso, filière de formation et bourse d’étude ».

Lydia Rouamba, directrice du Centre national de l’Information, de l’Orientation scolaire et professionnelle, et des Bourses (CIOSPB) par ailleurs présidente du comité d’organisation de cette édition de la SIO, a exhorté les étudiants à opérer des choix pertinents pour la suite de leur carrière pour ne pas en payer les frais.

Pour ce faire, elle a rassuré sur la disponibilité du CIOSPB à les accompagner dans cette étape. « Nous travaillons à ce que chaque future bachelière et futur bachelier aient une orientation voulue et non subie. Une orientation qui répond à ses aspirations professionnelles et son plan de vie », a-t-elle dit.

La SIO, une adresse pour les nouveaux bacheliers

Pour le professeur Alkassoum Maiga, ministre de l’enseignement supérieur et patron de cette édition, une bonne formation professionnelle passe par un bon choix de filière et la SIO est la bonne adresse pour mieux s’orienter.

 Il a par ailleurs expliqué qu’environ 47 000 nouveaux étudiants sont attendus dans les universités et c’est donc l’occasion de les orienter afin qu’ils fassent de bons choix. « Le ministère, à travers cette semaine, voudrait les assister et les accompagner pour leur donner l’information juste d’abord déjà par rapport à l’offre de formation », a-t-il expliqué.

Les marraines de la présente édition Edith Clémence Yaka et Monique Ilboudo ont prodigué des conseils à l’endroit des nouveaux bacheliers. Elles ont exhorté les étudiants à savoir choisir ce qu’ils aiment, à savoir ou revoir leur façon de travailler, à prendre en compte les débouchés, à prendre en compte la localisation de leur université, à estimer le coût financier et à évaluer la durée des études.

A cette 5e édition de la SIO sont attendus environ 9 000 étudiants. Ils auront des communications autour des filières d’étude au sein des universités et une visite dans les stands pour avoir de plus amples informations.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *