Divertissement et gastronomie au Burkina Faso : Les MADIGO 2020 lancés

105 0

Le lancement de la 7ème édition des meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie de Ouagadougou (MADIGO) a eu lieu ce jeudi 27 août 2020 à Ouagadougou.

C’est sous une fine pluie matinale ce jeudi 27 août 2020 que le comité d’organisation a présenté le programme qui va ponctuer la 7e édition des MADIGO. Promouvoir et récompenser les acteurs de la nuit, du domaine de l’hôtellerie, de la gastronomie, sont entre autres les missions que se donnent les MADIGO 2020.

« Longtemps considéré comme un domaine qui n’est pas sérieux », Serge Ekra Delafaurce, commissaire général des MADIGO, et son équipe, entendent changer ce stéréotype en mettant en avant les réalisations.

Qu’est-ce que les MADIGO ?

« Cette initiative a pour but de reconnaître le travail abattu au quotidien par les promoteurs d’espaces pour proposer des meilleurs services aux clients », a expliqué le commissariat général de la 7ème édition des MADIGO. Il a aussi ajouté que le but est de susciter une saine concurrence entre les acteurs du domaine et également inciter les promoteurs d’espaces de divertissement à communiquer davantage sur les médias traditionnels.

Selon ses initiateurs, il s’agit d’un évènement socioculturel, une soirée au cours de laquelle les professionnels des médias et expérimentés dans le domaine du divertissement seront récompensés à travers des prix.

A cet effet, seront récompensés le meilleur night club, le meilleur bar climatisé, le meilleur maquis, le meilleur restaurant, le meilleur hôtel, le meilleur espace spécialisé, meilleures hôtesses, meilleur manager, meilleur DJ, meilleur évènement de divertissement et le meilleur acteur de la diaspora burkinabè.

Les critères de sélection et les innovations des MADIGO 2020

Serge Ekra Delafaurce a expliqué que les critères de sélection et de récompense de cette édition se situent sur deux plans.  

Pour les espaces, il faut avoir au moins 8 mois d’existence, être géographiquement accessible, avoir une capacité d’accueil d’au moins 150 places, être salubre (avoir un certificat), être visible sur les médias sociaux.

Pour les individus (DJ et manager) il faut, être en exercice au moins 3 mois avant la présélection, promouvoir la musique et les concepts burkinabè, résider au Burkina Faso.

A écouter Serge Ekra Delafaurce, il n’y a pas de jury et les espaces sélectionnés concernent toutes les régions du Burkina Faso. Des observateurs vont sur le terrain, font le travail de recoupement et sélectionnent trois espaces ou personnes par catégorie. A la suite de cela, les noms sont dévoilés sur la page Facebook des MADIGO, et les votes sont libres.  

Au compte des innovations, il y a le tout nouveau trophée MADIGO, qui est un assemblage de bronze, de vitre d’une épaisseur de 8cm. Son poids définitif est de 2 kilogrammes. Aussi le prix Yannick Sankara, pour récompenser le journaliste qui aura fait beaucoup de productions sur cette édition en cours. Le prix Moustapha Thombiano sera décerné à celui qui aura apporté beaucoup ces 10 dernières années au monde de la culture burkinabè.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *