Élections au Burkina : L’ADF/RDA tient son conseil politique

539 0

2020 est une année électorale au Burkina Faso. Dans chaque camp, on affûte ses armes pour conquérir l’électorat. Du côté du parti de l’éléphant, l’Alliance pour la démocratie et la fédération – Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA), l’heure est à la concertation avec les élus. C’est dans ce cadre que le parti a tenu son conseil politique ce dimanche 30 août 2020 à Ouagadougou.

Le parti dirigé par Me Gilbert Noël Ouédraogo prépare les élections de novembre 2020 aux côtés de ses élus.

Dans le cadre de cette préparation, le conseil politique joue un rôle important. « L’objectif c’est de faire le point avec nos élus de la situation de notre formation politique. De parler aussi de la question du parrainage », a expliqué le président du parti de l’éléphant, Me Gilbert Noël Ouédraogo. Même si avec près de 400 conseillers municipaux le parti ne doit pas rencontrer de difficulté pour recueillir les 50 voix nécessaires qui soutiennent le candidat à l’élection présidentielle de 2020, l’ADF-RDA veut jouer carte sur table avec tout le monde.

« Vous êtes le symbole de la dignité, de la résilience et de l’’honneur. Vous êtes restés fidèles à l’éléphant pare que vous êtes des Hommes d’honneur et dignes.  Je suis fier de vous.  Les délégués de nos conseillers municipaux constituent à eux seuls l’entièreté de certains partis politiques. Notre parti est dans le cœur des Burkinabè.  Nous sommes le parti qui a réussi sa mutation entre l’ancienne et la jeune génération. Le 22 novembre, nous serons à Kosyam. En 2020, ça sera le grand retour de l’éléphant »

Me Gilbert Noël Ouédraogo

Il est donc question de choisir les conseillers qui vont signer les parrainages. Aussi, ils vont se pencher également sur la question des parrainages d’autres candidats. « Nous ne sommes pas opposés. S’ils y a des candidats qui ont besoin d’accompagnement parce qu’ils ont ces difficultés, on pourrait en discuter », a lancé le président de l’ADF-RDA. Selon ses propos, c’est seulement avec l’accord du parti que des conseillers pourront parrainer des candidatures.

Un autre point abordé à ce rendez-vous politique est la question de la stratégie électorale à mettre en place. Me Gilbert Noël Ouédraogo a indiqué qu’avec les élus du parti, ils vont prendre les orientations pour positionner chacun par rapport à son rôle à jouer dans la campagne qui sera sans nul doute ardue.

Revenant sur la modification du code électoral, le président de l’ADF-RDA et candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 s’est réjoui particulièrement de la réduction du délai de couverture des campagnes dites déguisées. Ce délai passe de 90 jours à 30.  « Faire un black-out 90 avant les élections, ça poserait un problème », a-t-il laissé entendre. Pour lui, « les partis politiques contribuent à l’animation de la vie politique au regard de la Constitution ».

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *